Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
« Les Deux Frères » : la mise aux enchères d’une gabare fait des vagues
Brèves 

« Les Deux Frères » : la mise aux enchères d’une gabare fait des vagues

par Xavier Ridon.
Publié le 29 janvier 2018.
Imprimé le 06 décembre 2021 à 21:54
2 892 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Classée monument historique, elle est la propriété du département. Le conseiller socialiste Philippe Dorthe regrette un emblème de la Gironde et dénonce « une faute collective ».

« C’est anormal qu’on ne trouve pas quelques dizaines de milliers d’euros pour la remettre en état et lui offrir une autre vie. »

Venu la voir aux Chantiers Tramasset au Tourne, dans l’Entre-deux-mers, le conseiller départemental socialiste Philippe Dorthe dresse un constat désolant de la gabare « Les Deux frères », embarcation « emblématique de la Gironde » devenue « pourrie » au yeux de l’élu. Le manque d’entretien régulier et le temps ont dégradé le bois. Quille, mât, gouvernail, pont, intérieur de la coque sont à revoir.

C’est ce qui a poussé le département de la Gironde à la mettre en vente aux enchères, précisant toutefois que « l’estimation du coût des travaux est, selon l’expert, comprise entre 250 000 et 450 000 euros TTC ».

Faute collective

Pour Philippe Dorthe, la solution est ailleurs :

« Il vaudrait mieux la confier à une asso d’insertion – il y en a pleins aux Bassins à flot – pour faire les travaux et lui retrouver une utilité auprès de collégiens ou de promotion du département. Il y a une faute collective au conseil départemental. »

Fervent défenseur du navire, l’ancien président du comité de tourisme de Gironde avait déjà œuvré pour éviter une vente en 2013. Datant de 1993, cette réplique exacte d’une gabare construite un siècle plus tôt dans les mêmes chantiers Urbain Tramasset est classée monument historique.

Elle est devenue la propriété du conseil départemental de le Gironde en 2007. Dans les années qui ont suivi, ses sorties sur le fleuve et sur l’Estuaire sont devenues de plus en plus rares avant d’être tout simplement mise en hivernage. Depuis, alors que « la qualité de la construction est irréprochable, la charpente a très peu bougé, les assemblages sont impeccables 22 ans après », son état général s’est dégradé. Même la motorisation et l’électricité sont à revoir.

Les enchères démarrent avec une mise de départ particulièrement modeste : 22880 euros. La date de clôture est fixée au 7 février et, pour l’heure, aucune enchère n’a été faite.

La Gabare les Deux Frères (Communimages/Chacun sa mer/Wikimedia)

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Trois immeubles, dont un risquant de s’effondrer, évacués à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 321 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un sapin en verre, des illuminations LED et des animations gratos pour Noël à Bordeaux

par Victoria Berthet. 3 257 visites. 5 commentaires.

Covid-19 : l’épidémie s’emballe en Gironde, le port du masque de nouveau obligatoire à Bordeaux

par Victoria Berthet. 1 953 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×