Bertrand Cantat renonce aux festivals d’été pour leur éviter de « subir des pressions »
Brèves 

Bertrand Cantat renonce aux festivals d’été pour leur éviter de « subir des pressions »

L’artiste bordelais vient de l’annoncer sur sa page Facebook. Par ailleurs, il maintient toutes les dates de sa tournée qui se termine fin mai à Paris.

Pas de tournées des festivals cet été pour Bertrand Cantat. Le chanteur vient de publier sur sa page facebook une lettre expliquant cette décision :

« … je comprends qu’être programmé dans le cadre de festivals cet été puisse poser problème, d’où ma décision de me retirer de ceux-ci. De cette manière ces derniers n’auront plus à subir des pressions de toutes natures. »

Le Bordelais, qui commence sa lettre par « je m’appelle Bertrand Cantat et j’ai été condamné en 2003 à huit ans de prison pour meurtre sur la personne de Marie Trintignant sans l’intention de donner la mort », conclut :

« J’ai payé la dette à laquelle la justice m’a condamné. J’ai purgé ma peine. Je n’ai pas bénéficié de privilèges. Je souhaite aujourd’hui, au même titre que n’importe quel citoyen, le droit à la réinsertion. Le droit d’exercer mon métier, le droit pour mes proches de vivre en France sans subir de pression ou de calomnie. Le droit pour le public de se rendre à mes concerts et d’écouter ma musique. »

Selon Le Monde, Bertrand Cantat maintient les dates de sa tournée pour la promotion de son premier album solo, « Amor Fati ».

Tensions et déprogrammations

Depuis la sortie de son album en décembre 2017, Bertrand Cantat a été plusieurs fois accusé de comportements violents. Il a été déprogrammé du festival Les Escales de Saint-Nazaire dont le maire (PS) s’était opposé publiquement à la venue du rockeur dans une lettre adressée au organisateurs. L’Ardèche Luna Festival a fait de même en raison de « manifestations et désistements de certains festivaliers et mécènes ».

De plus, une pétition (réunissant plus de 74 000 signatures à ce jour) réclamait sa déprogrammation dans la Manche au festival Les Papillons de nuit. Ce qui a poussé le président (divers droite) du conseil départemental de la Manche à retirer sa subvention à l’événement.

Par ailleurs, nos confrères de Rue89 Strasbourg ont rapporté la tension provoquée par le concert de Bertrand Cantat à la Laiterie à Strasbourg, mercredi 7 mars dernier. Les associations féministes avaient protesté contre une « impunité des agresseurs » en couvrant les murs des environs de la salle du concert de leurs slogans : « Cantat Assassin », « Féminicide »…

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

L’expulsion de Drita sera révisée par la Préfecture

par Klervi Le Cozic. 760 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La bibliothèque de Neneuil sera reconstituée après la « bévue » de sa destruction

par Walid Salem. 3 795 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ford : l’offre de reprise de Punch « tient la route »

par Simon Barthélémy. 629 visites. 1 commentaire.