10 millions de touristes sur les plages d’Aquitaine en 2017
Brèves 

10 millions de touristes sur les plages d’Aquitaine en 2017

Une étude inédite a été réalisée de juin à octobre 2017 sur 3 départements (Gironde, Landes et Pyrénées Atlantiques) par la société ANTS pour le GIP Littoral Aquitain, un établissement public qui travaille sur la protection et l’aménagement des côtes.

Capture d’écran de Go Plage affichant les période d’affluence par jour selon les heures.

C’est grâce à des drones et des capteurs wifi que ANTS a pu collecter les données de fréquentation des plages d’Aquitaine en 2017. Ces drones, équipés d’un programme de deep learning, sont capables de reconnaître automatiquement une silhouette pour la comptabiliser. Leurs résultats ont été complétés par des capteurs wifi, installés sur certaines plages qui calculaient l’affluence en fonction du nombre de signaux téléphoniques présents dans la zone. 18 d’entre eux ont été installés sur les plages du 26 juin au 16 octobre 2017.

Les données ont mené à une extrapolation sur les 152 zones de baignades qui ne bénéficiaient pas de ces technologies.

Dernier outil high-tech, Go Plage a permis d’identifier les besoins des touristes et métropolitains sur les plages. Le site web et l’appli mobile ont donc été testés par 800 personnes qui pouvaient consulter la météo, le trafic, les équipements de la plage mais aussi les horaires de baignade.

Propre, basique : Pyrénées Atlantiques

Les résultats sont clairs : les plages les plus fréquentées sont celles des Pyrénées Atlantiques (Biarritz, Hendaye…) avec 1 248 visites en moyenne par jour pendant la haute saison. La deuxième place revient aux plages des Landes, devant la Gironde, qui comptent 1 182 visites par jour en moyenne (2,35 millions sur les trois mois d’été). Pour les trois départements, l’affluence a été la plus forte au mois d’août qui a bénéficié d’une météo plus favorable que le mois précédent.

Les plages les plus prisées sont les plages dites urbaines : des plages aménagées, proches des commerces et propres. Il s’agit des plages de Carcans, Biscarosse, Anglet, Saint-Jean-de-Luz ou encore Hendaye.

Pourtant, sur les « ailes de saisons », les mois de juin, septembre et octobre, les plages touristiques conservent un fréquentation importante qui explique un étalement de la saison touristique.

Oh mon bassin…

Les différents sites étudiés par l’ANTS.

Selon l’enquête « les Bordelais et la plage », réalisée par le GIP Littoral Aquitain, la plage du Porge est la plage de cœur des bordelais. Ils sont 66% à se rendre à Lège-Cap Ferret, Le Porge ou Lacanau, principalement les week-ends. Premier mode de conduite, la voiture regroupe 94% des déplacements, ce qui entraîne indubitablement les embouteillages pour accéder à la plage. Pourtant, ils sont 88% à connaitre des situations alternatives ! Paradoxe, quand tu nous tiens…

Et la suite ?

L’objectif de cette étude était de mieux connaitre la fréquentation des plages aquitaines pour améliorer l’offre de services mais aussi pour adapter les action de prévention et de restauration des milieux naturels, question qui se pose notamment pour la dune du Pilat.

Pour lutter contre la sur-fréquentation, des mesures sont envisagées comme rendre certains parkings payants. Pour les plages ne souffrant pas de saturation touristique comme Lacanau, l’idée est de réaménager les plans plages et d’anticiper l’érosion qui réduit la plage chaque année.

Pour les autres plages, moins touristiques que leurs sœurs du Bassin ou de Lacanau, l’objectif serait de redynamiser l’offre qui y proposée, pour accroître leur fréquentation et soulager leurs voisines.

L'AUTEUR
Julie Chapman
Julie Chapman
Journaliste, étudiante à Sciences Po Bordeaux. Bordelaise de naissance et de cœur.

En BREF

Contre les pesticides, le mouvement des Coquelicots essaime naturellement en Gironde

par Walid Salem. 1 735 visites. 2 commentaires.

Entre 4000 et 10000 personnes ont marché pour le climat à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 883 visites. 2 commentaires.

8 septembre : Une marche pour le climat et une action contre l’avion à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 4 239 visites. Aucun commentaire pour l'instant.