Grand huit de balades urbaines alternatives pour (re)découvrir Bordeaux
Vie pratique 

Grand huit de balades urbaines alternatives pour (re)découvrir Bordeaux

A côté des balades classiques proposées par l’office de tourisme de Bordeaux Métropole, ou thématiques, comme celles organisées par le Café historique ou Mémoires et partages, il existe d’autres manières de visiter la ville ou de la découvrir sous un autre angle. Voici 8 propositions de tours décalés, organisés à l’année ou seulement ces prochains jours, dans le cadre des festivals Chahuts ou Errances, ou encore du Raid des maraîchers.

1- Bordeaux c’est hôte chez les Greeters

Pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus, il y a l’option greeters. La première association de greeters – hôtes en français – est née à New York en 1992. Depuis, le concept s’est développé ailleurs dans le monde et surtout en France.

Bordeaux greeters a été crée en 2012, par Adrien Maulay, informaticien de profession et regroupe aujourd’hui près de 37 membres. Ils ne sont pas guides professionnels mais passionnés par leur ville.

Ils aiment partager leurs spots, raconter de petites anecdotes et rencontrer des gens. La balade qu’ils proposent est donc totalement subjective.

« On est pas l’office du tourisme, on a une autre relation avec les visiteurs. Les rencontres sont plus personnalisées, plus humaines », explique Rémi qui fait visiter Bordeaux à groupe de Belges, fan de l’habitat urbain.

Le groupe de touristes Belges sur les toits de Bordeaux (MO/Rue89 Bordeaux)

C’est Laurent Jansenn qui a eu l’idée d’emmener Urbain Ortmans, un confrère belge et leurs autres amis à cette visite :

« J’aime bien voir des lieux qu’on ne voit pas dans les visites classiques. Passer par des endroits comme le  cours Victor-Hugo par exemple et s’arrêter sur un détail insolite comme la voiture qui dépasse du  parking, je ne pense pas qu’on aurait pu avoir ça dans une visite classique. Je trouve que l’offre de l’office du tourisme est trop historique. Et puis, on s’arrête où on veut, il y a un vrai échange avec l’hôte. »

La visite étant gratuite, il n’est pas rare que les touristes offrent un verre à leur hôte.

2- Zoo bizarre, safari aux graffitis

L’Irrégulière propose depuis peu des balades urbaines sous un angle artistique.  Cette association de diffusion des pratiques artistiques organise  également des événements culturels dans la région pour soutenir et promouvoir des artistes, principalement bordelais.

La première balade a eu lieu en avril sur le thème du bestiaire animal dans les graffitis à Bordeaux. Codes, sources et enjeux artistiques : elle permet de découvrir les graffeurs à travers leurs œuvres et d’en apprendre un peu plus sur les coulisses de la réalisation de certaines œuvres.

L’Irrégulière décrypte le graffiti (MO/Rue89 Bordeaux)

La balade est payante et se fait à vélo. La prochaine a lieu le 10 juin sur un parcours  passant par Bordeaux, Lormont et Cenon.

Dans le cadre de la saison street art, l’Irrégulière propose également du 29 juillet au 24 août des balades gratuites (sur inscription) à pied ou à vélo pour découvrir des œuvres réalisées sur commande publique. Dix parcours dans cinq lieux à Bordeaux et dans la métropole vous feront découvrir une trentaine de réalisations.

3- Je marche solidaire avec l’Alternative urbaine

Avec l’Alternative urbaine, le parcours est à la fois pédestre et humain. On part à la rencontre d’un quartier avec un éclaireur urbain, une personne éloignée de l’emploi suivie par cette association d’insertion professionnelle.

L’activité est rémunérée et se veut un tremplin vers un emploi plus stable. Gabriela est une vénézuélienne, établie à Bordeaux depuis un an et comme la plupart des éclaireurs, elle a eu un parcours difficile.

« On fait partie d’une équipe qui nous soutient, on rencontre plein de gens et on prend confiance », confie Gabriela.

Gabriela, éclaireuse à l’alternative urbaine, est épaulée par Elodie Escusa (MO/Rue89 Bordeaux)

Le but de cette association de tourisme alternatif est en effet d’aider à l’inclusion sociale et professionnelle. Le concept est né à Paris en 2014 et à Bordeaux en 2017.

Elle ne forme pas de guides mais elle aide des personnes en situation de précarité qui sont orientées par des structures comme le CCAS. Les balades permettent de découvrir des quartiers populaires de Bordeaux ; Bastide-Benauge, Belcier ou Saint-Michel à travers leur regard.

Lors des balades, un bénévole accompagne le groupe en fermant la marche et en aidant l’éclaireur si besoin.

4- Bordeaux Zig-Zag, balades insolites et décalées

Bordeaux des femmes, Bordeaux médiéval ou Bordeaux des artistes, le nom des visites a de quoi attirer l’attention. Bordeaux Zig-Zag est la petite sœur de Paris Zig-Zag, initialement un blog d’infos puis de visites insolites créée en 2011 dans la capitale.

Elle  propose des visites originales qui s’adressent aux touristes mais surtout aux Bordelais puisqu’elles permettent de redécouvrir Bordeaux sous des angles insolites.

Julia embarque les participants dans le Bordeaux médiéval (MO/Rue89 Bordeaux)

Un pan de rempart par ici, une façade à colombages par là : la balade fait appel à l’imagination puisque de l’époque médiévale il ne reste pas grand chose.

Et même beaucoup d’imagination quand il s’agit d’évoquer un pilori rotatif, aujourd’hui disparu, sur une place très fréquentée de Bordeaux…

Bordeaux Zig-Zag propose au total 7 balades dont une très plébiscitée sur les francs-maçons.

Petit bémol sur le prix – 13,50 euros –, calqué sur leurs tarifs parisiens.

5 – Des parcours sensibles et artistiques avec Chahuts

Dans le registre balade artistique, Chahuts propose aussi plusieurs déambulations à travers Bordeaux. Le 9 juin, le festival des arts de la parole vous convie à une balade créative créée par Mathieu Simonet.

Plusieurs étapes sont prévues dans Bordeaux pour « suivre un parcours sensible, sur les chemins de l’humain et de l’urbain » dixit l’écrivain.

Au programme donc un parcours à travers différents quartiers de Bordeaux et des étapes où les participants rencontrent des habitants qui lui ont fait le récit d’événements qui leur sont arrivés dans leur quartiers.

La balade dure toute la journée avec plusieurs étapes dont un pique-nique dans le jardin des Aubiers. Mais il est possible de ne s’inscrire qu’à une étape du parcours. Elle se termine par un goûter-rencontre et la présentation théâtrale du Chien dans les dents.

Autres balades proposées par Chahuts : du 6 au 16 juin, le scénariste Bd Marc Pichelin propose des promenades sonores, gratuites au départ du centre d’animation de Saint-Michel. Au total cinq balades au choix  pour entendre le récit d’habitants du quartier qui raconte leurs quartiers à travers des souvenirs personnels.

Un lecteur mp3 ou un smartphone avec casque ou écouteurs et c’est parti mon Kiki !

6 – Raid dingue de nature dans la vallée des Jalles

Sinon, si vous en avez marre qu’on vous raconte des salades, il y a aussi le raid des maraîchers. Situé à Eysines, c’est la quatorzième édition cette année. Il se déroule tout prêt du centre-ville dans la zone maraîchère d’Eysines dans la Vallée des Jalles qui s’étale sur Bordeaux et Saint-Médard-en-Jalles. Le principe : deux jours pour partir à la rencontre et à la découverte des domaines des maraîchers et producteurs.

Corine Belombo, maraîchère en biodynamie à Eysines (MO/Rue89 Bordeaux)

Corinne Belombo est maraîchère en biodynamie et participe au Raid des maraîchers :

« Je trouve super intéressant que les gens puissent venir et découvrir ce que l’on fait aux portes de Bordeaux. c’est très gratifiant pour eux et pour nous. »

Handi’rando en joliette, rando’cool, cyclo-cool ou rando’minots en calèche ; les balades s’adressent à tous les publics. Nouveauté cette année : deux randonnées découvertes pour ceux qui veulent passer plus de temps avec les maraîchers.

Les départs se font depuis la place du bourg où sera installé un marché des producteurs et où des artisans d’art viendront exposer leur savoir-faire. A noter un bal guinguette le vendredi soir.

7 – Slam tout schuss sur la ville

Parce que « la culture prend parfois des allures de fast-food », Maras et Street Def Records, l’association qu’il préside, propose des visites poétiques.

Pour le poète slameur, par ailleurs vice-champion du monde de freestyle rap, le but est de « proposer un regard plus profond en prenant le temps de raconter la ville autrement par l’inhabituel. Et d’apporter un regard différent sur des choses moins imposantes, moins aguichantes, sur le petit truc inattendu, délaissé habituellement par les visites pour  leur redonner de la valeur avec nos mots ».

Souvent, les jeunes qui suivent les ateliers de l’association participent ensuite aux balades qu’ils ont préparé avec les slameurs. En 2017, une visite slamée avait eu lieu autour de la salle des Colonnes à Blanquefort.

D’autres balades slamées sont prévues, ouvertes à tous sur inscription : Musée de arts décoratifs et du design le 7 juin (hélas complète), Bruges le 9 juin, Chartrons le 30 juin (payante, 10 euros) et Bois de Thouars le 21 juillet.

8- Errer dans la ville

Se perdre seul pour mieux se retrouver ensemble ? En aurez-vous le courage ? Vendredi 1er et samedi 2 juin, la conférence-happening Errances vous invite à expérimenter, un phénomène mal perçu car associé aux migrants, aux malades mentaux et aux SDF mais qui ouvre la voie à l’inconnu et à la rencontre.

Entre balade et jeu urbain, les participants seront invités à « vagabonder » autour des locaux de l’association Sud-Ouest formation recherche (Sofor) qui œuvre dans le domaine de la psychiatrie, et à collecter des images, des objets, des dessins pour réaliser une fresque collective le soir venu. Une balade sensorielle donc où l’idée est de perdre momentanément ses repères en se laissant guider par exemple par les sons plutôt que par le regard.

Le vendredi aura lieu un happening participatif entre évocation de l’actualité et de l’œuvre de Jack Kerouac et au cours duquel participeront des intervenants de différents horizons.

Rendez-vous au Lieu sans nom, 12 rue Lescure à Bordeaux vendredi à 18 heures pour la conférence happening et samedi dans les locaux de la Sofor, 15 rue de Belgique pour le jeu balade.

Et aussi…

Vieux bourg de Lormont, parc de l’Ermitage, ou découverte de la zone industrialo-portuaire : en 2017, le Grand Projet des villes rive droite proposait une huitaine de  balades dans le cadre de l’été métropolitain. En 2018 , Lignes droites  revient pour vous faire découvrir ou redécouvrir le patrimoine, des lieux insolites et le projet urbain de la rive droite. Le principe : 2 balades dans les 4 villes concernées par ce projet de renouvellement urbain; Cenon, Lormont, Floirac et Bassens avec des professionnels; architectes, jardiniers ou responsables environnement et des habitants.

Renseignements et inscriptions à partir du 4 juin

Jusqu’au 5 juillet, Bordeaux patrimoine mondial  propose des balades plus classiques dans les quartiers de Bordeaux , Mériadeck, Belcier, Caudéran ou Saint-Seurin. A l’occasion des 20 ans de l’inscription des chemins de Compostelle sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, des balades urbaines sont organisés jusqu’à la fin du mois de juin. Au programme:  histoire et légendes jacquaire et la découverte de la cathédrale Saint-André, de la basilique saint-Michel reconnus comme monuments jacquaires par l’Unesco.

Renseignements ici

A Mérignac, l’association Jardin et écotourisme organise le 2 juin une balade dans le parc du Château en partenariat avec la médiathèque de la ville. Au menu de la visite : histoire des lieux, cités des lapins, orchidées, malformation d’arbres, traces animales, plantes du sous-bois et initiation au son des oiseaux.

Réservation 05 57 00 02 20

L'AUTEUR
Malika Ouaddah
Malika Ouaddah
Journaliste indépendante, travaille pour plusieurs sites d'info en ligne.

En BREF

La préfecture dément le blocage à la gare de Bordeaux des Gilets jaunes en partance pour Paris

par Walid Salem. 1 733 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pour l’acte 4 des Gilets jaunes, Bordeaux va baisser les rideaux

par La Rédaction. 22 358 visites. 2 commentaires.

La manif des lycéens passe du calme rive gauche à la tempête rive droite

par La Rédaction. 1 560 visites. Aucun commentaire pour l'instant.