Clément Rossignol-Puech : « Total doit respecter ses devoirs environnementaux »
Tribune 

Clément Rossignol-Puech : « Total doit respecter ses devoirs environnementaux »

Pour le maire de Bègles, un des premiers signataires de l’interpellation climatique de Total, l’entreprise pétrolière et gazière française pourrait faire l’objet d’une action en justice climatique si elle ne respecte pas l’accord de Paris sur le climat.

Clément Rossignol-Puech (DR)

Ce mercredi 24 octobre, le préfet de Guyane vient d’autoriser Total à réaliser 5 puits d’exploration pétrolière offshore à 200 km des côtes guyanaises, autorisation en complète opposition avec l’Accord de Paris et la loi Hulot pour la sortie des hydrocarbures…

Alors qu’au rythme actuel d’émission de gaz à effet de serre, le monde connaîtra, à minima, une hausse de 1,5 °C des températures entre 2030 et 2050, dont les conséquences néfastes et irréversibles sont déjà en cours : effondrement de la biodiversité (en Europe, 42 % des animaux terrestres et des plantes, 71 % des poissons et 60 % des amphibiens ont enregistré un déclin de leurs populations au cours de la dernière décennie), augmentation des événements climatiques extrêmes (sécheresses, orages, températures fortes et prolongées…), impacts sur l’agriculture et l’économie, hausse des migrations climatiques subies, fragilisation de la démocratie…

Prendre ses responsabilités

Dans le rapport écrit sous la direction d’Hervé Le Treut sur les conséquences du réchauffement climatique en Nouvelle Aquitaine, il est démontré qu’en 2050, Bordeaux subira le climat actuel de Séville. Ce rapport scientifique met en évidence la vulnérabilité de la Nouvelle Aquitaine considérée comme l’une des régions de France où le réchauffement climatique sera le plus important. Une augmentation de 4 à 5°C d’ici à la fin du siècle est considérée comme très probable. Avec comme conséquence immédiate une élévation du niveau de la mer pouvant aller jusqu’à 1 mètre à l’horizon 2100, le risque inondation devenant extrêmement préoccupant sur une partie importante de Bordeaux Métropole où, déjà, 23000 personnes vivent en zone inondable. Le rapport fait aussi état de vives inquiétudes sur la ressource en eau, notamment en raison de l’artificialisation continue et accélérée des sols.

Aujourd’hui, tous les acteurs du réchauffement climatique doivent prendre leurs responsabilités, en particulier les grandes multinationales, et précisément celles qui agissent dans le domaine des énergies fossiles. Ces entreprises ont une responsabilité évidente et cruciale dans les bouleversements climatiques actuels et à venir. Elles ne font rien ou si peu, alors qu’elles devraient être à la pointe dans la recherche de solutions pour la transition énergétique de nos territoires.

Interpeller le groupe

C’est pourquoi j’ai décidé, en tant que Maire de Bègles, en association avec 12 autres collectivités et 4 associations nationales, d’interpeller le groupe Total pour dénoncer l’absence, dans son plan de vigilance, de référence au risque climatique et d’actions adaptées pour le réduire.

En effet, les émissions de gaz à effet de serre de ce groupe industriel, qui figure au 19e rang des plus grands pollueurs du monde, représentent à elles seules plus des deux tiers de l’ensemble des émissions de la France (311 Mteq CO2 pour Total, et 463 Mteq CO2 pour la France en 2015). De plus, le groupe Total est responsable en 2015 de 0,7% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et de 0,9% sur la période 1988-2015.

Les réserves prouvées du groupe représentent environ 20 ans de durée de vie au niveau de production moyen de 2017, soit près de 19 milliards d’équivalents barils de pétrole permettant de maintenir le même niveau de production jusqu’en 2037. Enfin, ses investissements d’exploration destinés à trouver de nouveaux gisements d’énergies fossiles s’élevaient en 2017 à 1,2 milliards de dollars.

Cette politique est incompatible avec l’objectif de limiter le réchauffement à +1,5°C et de rester nettement en dessous des 2°C. Nous demandons au groupe Total, par l’intermédiaire de cette action, de se conformer à la loi et à l’Accord de Paris sur le climat, et ainsi de limiter le réchauffement à 1,5°C afin de prévenir un emballement climatique en réorientant massivement ses politiques d’investissements et en diminuant ses activités polluantes et émettrices de gaz à effet de serre.

Une action en justice climatique

A Bègles, nous portons l’écologie dans les actions municipales menées au quotidien, que ce soit en faveur des personnes les plus fragiles, des jeunes générations et de l’ensemble des Béglais : éducation à l’environnement, développement d’une agriculture urbaine, préservation de la nature en ville, redynamisation de la biodiversité locale, transition énergétique…

Le développement du « mixénergétique » à Bègles est une réalité avec notamment la reconversion d’un ancien site appartenant à la société ExxonMobil en un parc de l’intelligence environnementale, le Parc Newton, qui accueille l’entreprise Valorem, spécialiste de l’éolien et du photovoltaïque, et sa centrale hybride innovante de production et stockage d’énergies renouvelables, ainsi que de nombreuses autres startups à la pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique. Avec à la clef, plus de mille emplois créés. C’est un exemple, si tant est qu’il faille le démontrer, qu’écologie et économie locale peuvent être intimement liées mais aussi que les politiques en faveur de l’environnement sont fortement créatrices d’emplois.

Patrick Pouyanné, Monsieur le Président Directeur Général de Total SA, vous qui avez des racines dans le sud-ouest, la balle est dans votre camp, pour faire de la première société française, un fleuron de l’économie décarbonnée du XXIe siècle.

A l’heure des succès des marches citoyennes pour le climat, nous vous interpellons pour que Total inscrive dans son plan de vigilance 2019 ses devoirs climatiques et environnementaux. Total doit maintenant respecter ses obligations légales et prendre ses responsabilités : sa stratégie d’entreprise doit s’inclure dans l’Accord de Paris et le respect des 1,5°C. Faute de quoi, Total, sera la première grande entreprise pétrolière à faire l’objet d’une action en justice climatique.

J’appelle les élus, les associations et les citoyens à soutenir cette démarche (lien ici).

Clément Rossignol-Puech
Maire de Bègles et Vice-président de Bordeaux Métropole
Un des 13 premiers signataires de l’interpellation climatique de Total

L'AUTEUR
Tribune
Tribune
Cette tribune est signée par son auteur en bas de l'article.

En BREF

L’expulsion de Drita sera révisée par la Préfecture

par Klervi Le Cozic. 763 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La bibliothèque de Neneuil sera reconstituée après la « bévue » de sa destruction

par Walid Salem. 3 798 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ford : l’offre de reprise de Punch « tient la route »

par Simon Barthélémy. 629 visites. 1 commentaire.