Comment s’attache-t-on aux arbres de Bordeaux Métropole
Ecologie  Kiosque abonné  Société 

Comment s’attache-t-on aux arbres de Bordeaux Métropole

Si les 17 marronniers de la place Gambetta sont devenus un symbole, des arbres sont coupés tous les jours pour des aménagements urbains ou des projets immobiliers, publics ou privés. Peut-on préserver la nature sans empêcher la construction de logements pour tous ? Certains projets plus vertueux font un pas vers le végétal, conscients de ses atouts dans un contexte de changement climatique. Et dans la métropole, les politiques se verdissent, poussés par les citoyens.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Klervi Le Cozic
Klervi Le Cozic
Journaliste pigiste passée du cidre au bordeaux, je jongle entre médias parlés et écrits pour raconter la ville et donner la parole à ceux qui l'habitent.

En BREF

Philippe Poutou fait entrer « la colère sociale au Parlement de Bordeaux »

par Walid Salem. 8 878 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux tombe le masque dans les rues commerçantes

par Claire Mayer. 954 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Municipales à Mérignac : après des tweets racistes, deux candidats exfiltrés de la liste Millet

par Marie Piquet. 2 043 visites. Aucun commentaire pour l'instant.