La députée de l’Entre-deux-Mers Christelle Dubos entre au gouvernement
Brèves  Politique 

La députée de l’Entre-deux-Mers Christelle Dubos entre au gouvernement

actualisé le 18/10/2018 à 12h53

Elue députée République en marche (LREM) de Gironde en 2017, Christelle Dubos fait son entrée au gouvernement d’Edouard Philippe en tant que secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.

Après le remaniement annoncé ce mardi, la jeune femme (42 ans) participera ce mercredi à son premier conseil des ministres. Auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, elle sera chargée en particulier de la stratégie nationale contre la pauvreté

Christelle Dubos, issue de la société civile est travailleuse sociale de métier. Directrice du service solidarités et emploi à la Communauté de Communes de Montesquieu, l’adjointe au maire de Sadirac (depuis 2014) était à ce titre en charge du CCAS et du logement.

Bon soldat

A l’Assemblée nationale, la Girondine s’est fait un nom en tant que co-rapporteure du projet de loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique). Et elle est sans doute récompensée pour cela : malgré 748 amendements déposés par les députés LREM souvent qualifiés de « godillots », elle s’est évitée une « fronde » sur un dossier riche de controverses.

Certains dispositifs du texte sont en effet extrêmement contestés, comme les aménagements à la loi littoral ou l’objectif de vente de logements locatifs sociaux par les bailleurs, et la possibilité pour les communes soumises aux obligations de la loi SRU de les comptabiliser encore 10 ans dans leur parc.

Les défenseurs du droit au logement ont également manifesté devant le Sénat contre cette « loi anti-pauvres », qui va pénaliser les squatteurs, faciliter les expulsions locatives, et revenir sur l’encadrement des loyers.

Bon soldat, Christelle Dubos a défendu mordicus ces dispositifs voulu par le gouvernement, mais aussi d’autres positions très critiquées par ses concitoyens, comme son choix de ne pas voter l’interdiction du glyphosate.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

L’expulsion de Drita sera révisée par la Préfecture

par Klervi Le Cozic. 763 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La bibliothèque de Neneuil sera reconstituée après la « bévue » de sa destruction

par Walid Salem. 3 798 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ford : l’offre de reprise de Punch « tient la route »

par Simon Barthélémy. 629 visites. 1 commentaire.