Bordeaux se dote d’un budget participatif de 2,5 millions d’euros
Brèves  Politique 

Bordeaux se dote d’un budget participatif de 2,5 millions d’euros

En 2019, tous les Bordelais, sans distinction d’âge ni de nationalité, pourront soumettre un projet d’investissement au vote de leurs concitoyens. C’est le principe du budget participatif, adopté à l’unanimité du conseil municipal de Bordeaux ce lundi.

Le budget participatif débarque enfin à Bordeaux. La Ville lui consacrera l’année prochaine une enveloppe de 2,5 millions d’euros, « exclusivement consacrée à des projets liés au développement durable ». Cet outil devra permettre aux habitants « d’agir concrètement et directement pour améliorer leur cadre de vie vers une transition écologique du territoire ».

Sachant qu’elle représente 1,65% des 151 millions d’euros de dépenses d’investissements prévus pour 2019 dans le budget de la Ville, la somme peut sembler modeste. C’est toutefois une petite révolution à Bordeaux, qui consacrait jusqu’à présent 500 000 euros à la réalisation de projets d’habitants, et ceux-ci devaient être validés par les conseils de quartier.

10 euros par habitant contre 45 à Paris

Par ailleurs, le montant, représentant 10 euros par habitant, n’est pas négligeable comparé à ce qui se fait ailleurs. C’est du moins ce qu’a souligné Nicolas Florian, adjoint au maire de Bordeaux en charge des finances, lors de la présentation du projet, adopté ce lundi en conseil municipal  :

« Le montant médian est de 5 euros par habitant dans les 80 communes françaises qui ont des budgets participatifs ».

La plupart de ces communes sont de taille moyenne – autour de 25000 habitants -, comme Floirac ou Talence en Gironde, et Bordeaux rejoint le club des grandes villes disposant d’un semblable outil démocratique. Parmi elles figurent Grenoble, Rennes et bien sûr Paris, ces deux dernières villes consacrant plus que Bordeaux : respectivement 16 et 45 euros par habitant, comme le souligne Pierre Hurmic en conseil municipal. L’élu écologiste se réjouit toutefois de la reprise par la mairie d’une revendication récurrente de son groupe depuis 2014.

10%

A partir de la fin janvier 2019, les citoyens bordelais pourront les soumettre via un simple formulaire en ligne. De mars à avril, un comité ad hoc vérifiera que les projets sont bien éligibles, en fonction de quelques critères – qu’ils servent l’intérêt général, correspondent aux champs d’intervention de la Ville et de la Métropole (économie, espaces verts, urbanisme, éducation, culture, propreté…) ou encore soient réalisables dans les deux ans. Un plafond de de 250000 euros par projet devrait également être fixé.

La phase du vote interviendra elle en mars 2019, et durera un mois. Tous les résidents bordelais pourront participer, quel que soit leur âge et leur nationalité. La Ville espère la participation de 10% des Bordelais. Ils seront libre de voter pour trois projets différents. Ceux qui auront le plus de suffrages seront retenus, ceux qui recueilleront moins de 10% des voix éliminés. Les premières réalisations sont attendues pour septembre 2019.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Le bordelais Christophe Hutin choisi pour représenter la France à la Biennale d’architecture de Venise

par Walid Salem. 880 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pierre Hurmic, candidat de l’urgence climatique à la mairie de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 213 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

par Walid Salem. 1 043 visites. 7 commentaires.