Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause
Brèves 

Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause

Si on excepte la pluie qui a gâché le pique-nique prévu place Pey-Berland, la première grève des jeunes pour le climat organisée à Bordeaux a fortement mobilisé. Entre 2000 et 5000 collégiens, lycéens et étudiants ont participé au cortège, parti à 10h30 de la place de la Victoire. Un échange s’est déroulé avec Nicolas Florian, le nouveau maire de Bordeaux.

Puis, en début d’après-midi, la manifestation a poursuivi sa route en ville.

La tête du cortège bordelais en début d’après-midi (SB/Rue89 Bordeaux)

Quelques slogans ont fait recette : « Plus chauds, plus chauds, plus chauds que le climat », « et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité », « la planète, tu l’aimes ou tu la quittes », ont infatigablement scandé les manifestants, venus de plusieurs dizaines d’établissements du département – et qui pour certains ont commencé à manifester avant le rendez-vous à la Victoire.

Des manifs sauvages ont démarré dès le matin, ici rue Sainte-Catherine (SB/Rue89 Bordeaux)

Beaucoup étaient présents avec leurs pancartes faites maison, tentant d’user d’humour pour faire passer un message gravissime, celui d’une génération inquiète pour son avenir sur Terre  : « 3° de plus dans nos verres, pas pour la planète », « phoque le réchauffement climatik », « les calottes sont cuites »…

La manifestation est passée par les quais de Bordeaux (SB/Rue89 Bordeaux)

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 534 visites. 2 commentaires.

8 mars : Les Bordelaises dans la rue pour faire entendre leurs droits

par Baptiste Giraud. 937 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Acte 17 : un « village jaune » le temps d’un week-end à Bordeaux

par Baptiste Giraud. 4 801 visites. Aucun commentaire pour l'instant.