Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause
Brèves 

Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause

Si on excepte la pluie qui a gâché le pique-nique prévu place Pey-Berland, la première grève des jeunes pour le climat organisée à Bordeaux a fortement mobilisé. Entre 2000 et 5000 collégiens, lycéens et étudiants ont participé au cortège, parti à 10h30 de la place de la Victoire. Un échange s’est déroulé avec Nicolas Florian, le nouveau maire de Bordeaux.

Puis, en début d’après-midi, la manifestation a poursuivi sa route en ville.

La tête du cortège bordelais en début d’après-midi (SB/Rue89 Bordeaux)

Quelques slogans ont fait recette : « Plus chauds, plus chauds, plus chauds que le climat », « et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité », « la planète, tu l’aimes ou tu la quittes », ont infatigablement scandé les manifestants, venus de plusieurs dizaines d’établissements du département – et qui pour certains ont commencé à manifester avant le rendez-vous à la Victoire.

Des manifs sauvages ont démarré dès le matin, ici rue Sainte-Catherine (SB/Rue89 Bordeaux)

Beaucoup étaient présents avec leurs pancartes faites maison, tentant d’user d’humour pour faire passer un message gravissime, celui d’une génération inquiète pour son avenir sur Terre  : « 3° de plus dans nos verres, pas pour la planète », « phoque le réchauffement climatik », « les calottes sont cuites »…

La manifestation est passée par les quais de Bordeaux (SB/Rue89 Bordeaux)

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

Le département de la Gironde lancera son budget participatif en 2020

par Simon Barthélémy. 475 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet de métro revient dans les tuyaux de Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 3 285 visites. 1 commentaire.

Condamné pour prise illégale d’intérêt, le maire de Pessac fait appel

par Simon Barthélémy. 1 192 visites. Aucun commentaire pour l'instant.