Révélations sur les armes françaises au Yemen : trois journalistes devant la justice
Vu chez nos partenaires
Rue89 Bordeaux s'associe avec des médias indépendants pour une collaboration journalistique et un échange de contenu.
Blogs  Brèves  Vu chez nos partenaires 

Révélations sur les armes françaises au Yemen : trois journalistes devant la justice

Une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale » a été lancée suite à une plainte du ministère des Armées après les révélations de notre partenaire, Diclose.ngo, sur la présence d’armes françaises au Yemen.

Geoffrey Livolsi et Mathias Destal de Disclose.ngo, ainsi que Benoît Collombat de Radio France, sont convoqués dans le cadre d’une enquête pour « compromission du secret de la défense nationale » suite à une plainte du ministère des Armées au lendemain de la publication d’une enquête affirmant l’utilisation d’armes françaises au Yémen.

Malgré l’importance de ces informations révélées dans « Made in France », les trois journalistes sont considérés comme pénalement responsables d’avoir informé le public sur un sujet relevant de l’intérêt général, sujet qui serait qualifié de « secret défense » par les plaignants.

Alors que le pouvoir exécutif n’a toujours pas réagi aux informations révélées, des journalistes sont convoqués pour « un délit puni d’une peine d’emprisonnement » précisent les convocations reçues et évoquées dans un communiqué publié par le média d’investigation à but non lucratif dont Rue89 Bordeaux est partenaire :

« Cette procédure contre nos journalistes n’a d’autre objectif que d’identifier nos sources. A la question : “les Français ont-ils le droit d’être informés sur l’usage qui est fait des armes vendues à des pays accusés de crimes de guerre ?”, le gouvernement a donc choisi de répondre par la menace. »

En effet, la convocation de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) donne toute latitude éventuelle pour rechercher les personnes ayant permis la divulgation des informations. « Cette enquête de police est une atteinte à la liberté de la presse » souligne le communiqué, alors que la ministre des Armées, Florence Parly, va être entendue par la commission de la défense de l’Assemblée nationale le 7 mai prochain, annonce un tweet de Disclose.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Le département de la Gironde lancera son budget participatif en 2020

par Simon Barthélémy. 464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet de métro revient dans les tuyaux de Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 3 255 visites. 1 commentaire.

Condamné pour prise illégale d’intérêt, le maire de Pessac fait appel

par Simon Barthélémy. 1 178 visites. Aucun commentaire pour l'instant.