2000 manifestants à Bordeaux contre la réforme de la fonction publique
Brèves 

2000 manifestants à Bordeaux contre la réforme de la fonction publique

Ce jeudi 9 mai, les syndicats de la fonction publique ont appelé à une journée de grève et de manifestations partout en France, « pour la défense de ses agents ».

Une semaine après le défilé du 1er mai, 2000 citoyens se sont rassemblés à Bordeaux contre le projet de loi de réforme de la fonction publique. Celui-ci prévoit notamment d’augmenter le nombre d’embauches de contractuels issus du privé, et de développer la rémunération au mérite.

A l’appel de toutes les organisations syndicales, exceptionnellement unies pour l’occasion, la manifestation a débuté à 11h30, place de la République, et s’est rendue à la préfecture. Dans le cortège, outre les militants syndicaux et personnels de la fonction publique, se trouvaient aussi des partis politiques et quelques Gilets jaunes…

Hommage à Gilbert Hanna

Entre deux chants engagés, comme la reprise de la chanson « Bella Ciao », un hommage a été rendu à Gilbert Hanna pendant le rassemblement du jour.

Micro à la main, une membre de la CGT a pris la parole pour « saluer la mémoire » du militant syndical, fondateur de Sud PTT Girondes puis Solidaires.

« C’est un camarade de lutte qui disparaît, un camarade qui, avec l’ensemble des organisations syndicales, a porté fortement l’idée d’un progrès social, de la justice sociale. Aujourd’hui nous présentons nos condoléances à son syndicat solidaire, ainsi qu’à toute sa famille. Ce que nous retiendrons de Gilbert, mise à par ce combattant infatigable, c’est un homme cultivé avec qui nous pouvions parler de lecture et du monde tel qu’il devrait être. »

Des membres du personnel hospitalier de Pellegrin et de l’hôpital Saint-André sont notamment sur place.

« Je suis là pour dénoncer nos conditions de travail, indique Julien, aide soignant aux urgences à Pellegrin. Il y a pas assez de personnels pour les patients, des restrictions budgétaires trop strictes. Les patients ne sont pas des clients, on n’est pas là pour faire de l’argent mais pour les soigner. Maintenant, Pellegrin se réveille, c’est vrai que l’on n’a jamais fait trop de grèves mais là ça ne va plus du tout. »

Pour Julien, ce rassemblement n’est qu’un début, et il annonce des arrêts de travail à venir au CHU et ses urgences.

Rendez-vous le 18 mai

Dans la foule se trouvent également une trentaine de membres du SNEP-FSU, le syndicat national des enseignants d’éducation physique.

Fabrice Alain, secrétaire départemental du SNEP. (ES/Rue89 Bordeaux)

« La loi de la transformation de la fonction publique causera des inégalités territoriales et des changements de travail dans les équipes, estime Fabrice Alain, secrétaire départemental du SNEP-FSU. Par exemple, l’arrivée massive de contractuels va transformer le rapport hiérarchique. Le travail d’équipe sera de plus en plus difficile. C’est pour cela que nous sommes mobilisés aujourd’hui. »

Les fonctionnaires donnent rendez-vous le samedi 18 mai pour la manifestation nationale à Paris.

L'AUTEUR
Esther Suraud
Étudiante à l'EFJ, journaliste en devenir

En BREF

Le département de la Gironde lancera son budget participatif en 2020

par Simon Barthélémy. 464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet de métro revient dans les tuyaux de Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 3 256 visites. 1 commentaire.

Condamné pour prise illégale d’intérêt, le maire de Pessac fait appel

par Simon Barthélémy. 1 178 visites. Aucun commentaire pour l'instant.