Un passage piéton aux couleurs LGBT inauguré à Bordeaux
Société 

Un passage piéton aux couleurs LGBT inauguré à Bordeaux

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, la Ville de Bordeaux, avec l’aide des associations LGBT (lesbiennes, gay, bi, trans), s’engage dans un plan de lutte de 20 actions. A commencer par la mise en place d’un passage piéton aux couleurs de l’arc-en-ciel, Cours du Chapeau-Rouge.

Après Paris et Périgueux, c’est au tour de Bordeaux. Un passage piéton aux couleurs LGBT a été présenté ce mercredi cours du Chapeau-Rouge, au croisement avec la rue Saint Louis. Il sera officiellement inauguré ce jeudi.

Cette initiative « extrêmement compliquée » a mis des mois à se mettre en place, précise Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux en charge de l’égalité et de la citoyenneté. D’une part, la substitution d’un passage piéton en un passage aux couleurs de l’arc-en-ciel ne peut être reconnue par le code de la route. De plus, cela peut causer des problèmes de visibilité aux personnes malvoyantes.

Là pour au moins 4 mois

Ainsi donc, les bandes colorées ont été peintes dans une zone limitée à 20km/h. Compte-tenu du risque de dégradations, les associations ont demandé à ce que le lieu soit vidéo-protégé. La mairie a obtenu une autorisation du maintien du passage piéton LGBT de 4 mois, par l’architecte des Bâtiments de France.

« Cela nous laisse le temps de déposer un dossier approfondi pour que le passage piéton reste permanent. Sinon, on le repeindra tous les 4 mois ! », s’amuse Marik Fetouh.

Dès jeudi, une plaque sera installée à proximité, rappelant les dernières agressions LGBT-phobes à Bordeaux et indiquant le nom des associations à l’initiative du projet (Girophard, Refuge, SOS Homophobie…).

Marik Fetouh (au centre) et les représentants des associations, à l’inauguration du passage piéton (ES/Rue89 Bordeaux)

Des chiffres à l’appui

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le vendredi 17 mai, la ville propose un plan d’action béton pour lutter contre la hausse des LGBT-phobies. Selon les chiffres du ministère de l’intérieur, publiés le 14 mai, on note une augmentation de 38 % des infractions homophobes en 2018, dont un tiers s’agissant de violences physiques, y compris sexuelles.

Des chiffres nationaux révèlent une tendance à laquelle Bordeaux n’échappe pas. En novembre 2018, une enquête lancée par la mairie révélait que la moitié des 1640 répondants ont été victimes d’injures dans l’année qui précède. 5% affirment avoir subi des coups et blessures, à l’image de l’agression de trois jeunes hommes devant un bar gay en février dernier. Cette étude sera détaillée par les deux sociologues qui l’ont réalisée, Arnaud Alessandrin et Johanna Dagorn, à l’occasion d’une table ronde, ce vendredi 17 mai à 18h, à l’Hôtel de Ville.

Mais aussi 19 autres actions…

Le passage piéton arc-en-ciel s’inscrit dans un plan de lutte contre les LGBT-phobies, adopté le 29 avril en conseil municipal de Bordeaux. 19 autres actions vont être mises en place, dont l’illumination aux couleurs LGBT de la Porte de Bourgogne (du 16 au 19 mai) et une campagne de sensibilisation dans l’espace public.

Et surtout, de nombreuses actions de fond sont prévues, de la sensibilisation des agents municipaux, au financement de stages de self-défense, en passant par la création d’un guide « de bons réflexes à avoir en cas d’agressions ».

« Certes, ça ne va pas révolutionner les choses, on ne prétend pas avoir trouvé la « recette magique, estime Marik Fetouh. Mais, nous estimons que, par ce plan d’action, la ville et les associations participent à leur niveau à la régression de l’homo-transphobie, dans un contexte extrêmement préoccupant. »

Le programme complet de cette journée internationale est à lire ici.

L'AUTEUR
Esther Suraud
Étudiante à l'EFJ, journaliste en devenir

En BREF

Le département de la Gironde lancera son budget participatif en 2020

par Simon Barthélémy. 475 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet de métro revient dans les tuyaux de Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 3 285 visites. 1 commentaire.

Condamné pour prise illégale d’intérêt, le maire de Pessac fait appel

par Simon Barthélémy. 1 192 visites. Aucun commentaire pour l'instant.