Enquêtes et actualités gavé locales

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

Le groupe Bordeaux Ensemble, formé notamment d’élus de l’ancienne majorité municipale, invite « les Bordelais à fêter la place Gambetta le 24 octobre malgré les tentatives de la mairie pour empêcher cet événement », selon les termes d’un communiqué diffusé ce lundi 18 octobre.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

« Malgré le succès populaire que connait la place Gambetta, le Maire de Bordeaux, Pierre Hurmic se refuse à l’inaugurer », rappelle son prédécesseur Nicolas Florian dans un communiqué. C’est pourquoi ce dernier et les élus du groupe Bordeaux Ensemble invitent comme annoncé « les Bordelaises et les Bordelais à se rassembler pour fêter la place Gambetta le dimanche 24 octobre 2021 à midi ».

Sauf que « la mairie de Bordeaux essaie d’empêcher la tenue de cet événement », affirme le groupe de l’ancien maire. Il affirme avoir « déposé auprès de la Mairie une demande d’autorisation d’occupation du domaine public », refusée au motif d’ « une disposition administrative de délai de dépôt de ce dossier ».

« La demande d’occupation de domaine public doit se faire dans un délai de 60 jours minimum, Bordeaux Ensemble l’a déposée 12 jours avant, indique-t-on du côté de la mairie. Ce n’est pas une règle appliquée par la nouvelle municipalité, et l’ancien maire ne peut pas l’ignorer. Il s’agit là plutôt d’un rassemblement politique, et une demande de manifestation se fait à la préfecture, sans délai préalable nécessaire. »

Arrières pensées politiques

Bordeaux Ensemble estime que l’application de cette règle peut être « plus souple » et masque en fait « une manœuvre visant à tenter d’empêcher la tenue de cet événement gênant pour la majorité municipale ».

Le groupe de Nicolas Florian juge en effet que « malgré la réussite architecturale et urbaine unanimement saluée par le public, la majorité EELV-PS-PC demeure prisonnière de son opposition passée aux travaux de réhabilitation de cette place centrale de notre ville ». Pierre Hurmic s’était élevé contre l’abattage d’une grande partie des marronniers de Gambetta, reprochant à l’équipe Juppé alors en place de couper des arbres sains.

L’actuelle mairie assure pour sa part que la place « aurait été inaugurée dans d’autres circonstances », son ouverture étant intervenue « en plein pic Covid, avec l’interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes, le couvre-feu puis le confinement ». Et estime que son « inauguration maintenant n’aurait plus de sens ».


#bordeaux ensemble

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Un Khatchkar  en mémoire du génocide arménien à Bordeaux, qui ne suspendra pas le jumelage avec Bakou

Photo : GH/Rue89 Bordeaux

Taclée par la droite sur le « recul démocratique », la mairie de Bordeaux promet un « grand dialogue citoyen »
Plus d'options