Un journaliste de Sud Ouest s’oppose aux applaudissements d’eurodéputés d’extrême-droite lors d’une conférence de presse
Vigie 

Un journaliste de Sud Ouest s’oppose aux applaudissements d’eurodéputés d’extrême-droite lors d’une conférence de presse

La scène a été repérée par l’émission Quotidien. « Bravo au journaliste Nicolas Gros-Verheyde qui a tenu bon, même face à Collard », a-t-elle tweeté.

« C’est une conférence de presse, ce n’est pas une salle de débat et d’applaudissements […]. Cette règle doit être respectée, les journalistes n’interviennent pas dans l’Assemblée, vous donnez l’ordre à vos députés d’arrêter d’applaudir. »

Nicolas Gros-Verheyde, le correspondant de Sud Ouest à Bruxelles, ne s’est pas démonté. Le 13 juin, lors d’une conférence de presse du groupe populiste au Parlement européen, dont faisait partie Marine Le Pen, il a demandé aux députés de cesser d’applaudir les annonces faites par d’autres parlementaires.

« Excusez-moi, je suis journaliste »

Sur la vidéo publié par Quotidien sur son compte twitter, le journaliste se lève de sa chaise et interpelle l’assemblée :

« Excusez-moi, je suis journaliste. C’est une salle de presse, c’est une conférence de presse. »

Un voix lui répond : « Vous n’êtes pas huissier ? », avant que le député français Gilbert Collard intervienne pour demander : « Qui êtes-vous d’abord ? » Nicolas Gros-Verheyde décline son identité mais le député d’extrême droite repose la question plusieurs fois et le journaliste de lui dire : « Je viens de vous le donner, si vous écoutez… ».

Le correspondant de Sud Ouest connaît bien le règlement de la salle de presse du Parlement européen. L’article 6 précise que « les conférences de presse ne sont pas des rassemblements politiques. Les personnes présentes doivent s’assurer de ne pas exprimer (sous la forme d’applaudissements, de protestation ou toute autre forme) leur approbation ou désapprobation envers les orateurs et/ou les points de vue qu’ils expriment ».

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

Le département de la Gironde lancera son budget participatif en 2020

par Simon Barthélémy. 475 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le projet de métro revient dans les tuyaux de Bordeaux Métropole

par Simon Barthélémy. 3 285 visites. 1 commentaire.

Condamné pour prise illégale d’intérêt, le maire de Pessac fait appel

par Simon Barthélémy. 1 192 visites. Aucun commentaire pour l'instant.