Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
649 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

Le Bureau de Bordeaux Métropole s’est réuni cet après-midi pour statuer sur le projet du métro à Bordeaux. C’est non.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

Sous la présidence de Patrick Bobet, le Bureau de Bordeaux Métropole a décidé de « ne pas poursuivre par une phase d’analyse plus approfondie l’étude exploratoire réalisée lors du 1er semestre 2019 sur la pertinence d’un projet de métro pour la Métropole ».

Si l’étude révèle que « la réalisation d’un métro à Bordeaux est techniquement possible », et donne « un bilan socio-économique positif selon le choix du tracé à savoir en reliant les plus importants lieux de déplacements de la Métropole (Aréna, gare Saint-Jean, Victoire, Mériadeck, parc des expositions… », le financement serait « peu compatible avec les contraintes financières de la Métropole » précise le communiqué. Il ajoute par ailleurs que « l’impact de la phase chantier tant sur la vie quotidienne que sur la circulation serait très élevé ».

3/5

Cette décision n’est pas tout à fait une surprise quand on sait que le président de la métropole avait noté le projet 3 sur 5 début septembre. Patrick Bobet s’était appuyé sur un rapport pour souligner 3 points « très positifs », et deux plutôt négatifs.

Le projet avait été considéré « pertinent, efficace, attendu ». Le tracé qui était censé relier les plus importants lieux de déplacements de la Métropole (Aréna, gare Saint-Jean, Victoire, Mériadeck, parc des expositions…) avait été jugé rentable.

Ce sont finalement les deux points négatifs qui ont provoqué la décision du jour : le coût, estimé pour une seule ligne entre 1 et 1,4 milliard d’euros, et l’impact des travaux qui aurait nécessité, pour chaque station, une « emprise colossale » en surface.

Affaire classée ?


#transports

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options