A qui appartient ce compte twitter En Marche qui parasite la campagne de Thomas Cazenave à Bordeaux ?
Politique 

A qui appartient ce compte twitter En Marche qui parasite la campagne de Thomas Cazenave à Bordeaux ?

actualisé le 15/01/2020 à 12h08 : Complément d'informations

A 20h, en plein meeting de Nicolas Florian au Fémina, un tweet du compte @BordeauxEM, apparenté République En Marche, encense les « priorités » du maire sortant. L’équipe du candidat marcheur, Thomas Cazenave, n’apprécie guère la manœuvre et dit vouloir porter plainte « pour usurpation ».

« Mais ce n’est pas @T_Cazenave votre candidat ? » commente l’un, « @BordeauxEM, aurait eu LA révélation. Lol », commente un autre… Pour le moins que le puisse dire, le compte @BordeauxEM a publié un tweet qui a aussitôt fait réagir :

« Les priorités de @nflorian33 sont clairement écologiques et démographiques. Des priorités du quotidien et du dialogue avec le territoire #gironde ; Il invite au rassemblement des Bordelais et du centre pour les #Municipales2020 #meetingnf #NF2020 »

« Des militants qui ont changé d’avis ? »

Les propos sèment le doute dans l’esprit des partisans des deux candidats. Ceux de Thomas Cazenave, candidat LREM à la mairie de Bordeaux, crient à l’usurpation. Aziz Skalli, référent territorial de LREM en Gironde, se fend aussitôt d’une déclaration :

« Utiliser un faux compte en marche Bordeaux pour faire croire au soutien de Nicolas Florian voilà la dernière trouvaille… Ne vous en déplaise Notre Candidat c’est @T_Cazenave… ». 

Retweetant son propre tweet, il ajoute :

« Je porterai plainte des demain contre les usurpateurs »

Un compte usurpateur ? Les tweetos ont eux-même analysé l’accusé et les conclusions sont troublantes. Certains épluchent le compte et son contenu, et s’étonnent de son antériorité et de son engagement pour le président de la République. Au point qu’ils s’avancent à dire :

« N’est-ce pas plutôt des militants qui ont changé d’avis ? Bref, je ne sais pas si cela vaut le coup d’encombrer le commissariat avec ça… »

Le compte accusé rajoute une couche en précisant son activité qui totalise « 14000 tweets » sur le réseau social.

Un compte actif

Rue89 Bordeaux a contrôlé le compte via le logiciel d’analyse Twipu. Celui-ci est régulièrement utilisé et ne peut avoir été créé pour l’occasion.  

Inscrit sur Twitter depuis février 2018, et localisé à Bordeaux, il comptabilise à ce jour 694 abonnés, parmi lesquels Nicolas Florian et son premier adjoint, Fabien Robert. Depuis ce mardi, il a ajouté à sa description un soutien à Nicolas Florian.

Son activité est considérée comme importante (plus de 14500 tweets) quand une moyenne affiche 16 minutes entre deux posts. De nombreux tweets sont essentiellement des retweets, dont beaucoup sont de Benoît Simian. Ex PS passé à En Marche, le député du Médoc est aujourd’hui un fervent soutien de Nicolas Florian, et demande à Thomas Cazenave de se ranger derrière lui.

Statistiques Twipu (capture écran)

Contacté par Rue89 Bordeaux, Benoît Simian dit ne pas savoir qui gère ce compte, « le réseau Lrem étant très maillé, et beaucoup de militants soutiennent Nicolas Florian ».

« Depuis que mon soutien à Nicolas Florian a été rendu public, beaucoup de marcheurs sont venus me dire bravo pour ma fidélité à Alain Juppé. […] Il y a une division parmi les militants et ce n’est pas surprenant quand on connaît l’histoire de la création du mouvement, et quand on sait que Juppé a été un fidèle d’Emmanuel Macron. »

D’autres élus marcheurs qui ont bien voulu nous répondre disent n’avoir « aucune idée » sur ce compte non plus.

[Mise à jour mercredi 15 janvier 11h]

C’est Annick Chupin qui gère le compte @BordeauxEM (déjà signalé dans un commentaire à cet l’article, et confirmé par un porte-parole local Lrem). Cette militante macroniste ne s’en cache pas et le mentionne sur son compte twitter personnel. Elle gère par ailleurs un autre compte du comité Barreaud-Turenne.

Un membre de l’équipe de campagne de Thomas Cazenave affirme que ce compte a récemment changé de nom pour « créer la confusion » : 

« C’est de la petite manœuvre qui veut créer la confusion pour des intérêts personnels. Ce compte est lié à un individu et pas du tout au mouvement dans son ensemble. Il a changé le nom du compte ce mardi. C’est une usurpation d’identité pour faire passer ce compte pour un compte officiel, et sur cette question qu’il sera poursuivi.

Que des personnes ne se retrouvent pas dans la campagne de Thomas Cazenave, on le respecte et on n’a jamais exclu personne. Il y a une commission nationale d’investiture qui a nommé notre candidat et il faut le soutenir. »

Rue89 Bordeaux a essayé de joindre Annick Chupin, sans succès.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 520 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.