Prix de l’immobilier : Bordeaux casse toujours des briques
Société 

Prix de l’immobilier : Bordeaux casse toujours des briques

La chambre des notaires de la Gironde vient de publier les prix médians du m2 à Bordeaux. Elle annonce une stabilisation globale des prix, bien que les prix des appartements anciens aient grimpé de 8%. Bordeaux reste la troisième ville la plus chère de France derrière Paris et Lyon.

Les chiffres publiés par la chambre des notaires de la Gironde confirment ceux du bilan annuel 2019 du baromètre LPI-Seloger.com publiés en janvier 2020. Avec 4 558 €/m2 pour le neuf et 4 173 €/m2 pour l’ancien (moyenne calculée sur la base du tableau ci-dessous), Bordeaux est bien la 3e ville la plus chère de France derrière Paris et Lyon.

Le classement des quartiers de Bordeaux, des communes de la métropole et de la Gironde, est fait sur la base des prix médians, « c’est à dire que 50 % des propriétés se sont vendues en deçà de ces prix et 50 %, au-delà ». 

L’effet tram après l’effet LGV

« Les prix bordelais se sont envolés ces dernières années mais 2019 est celle de la stagnation. A noter également que l’effet LGV s’est largement estompé. Cette année, nos chiffres révèlent que 81% des acquéreurs sont girondins », commente la Chambre des notaires de la Gironde.

La capitale girondine n’est donc plus en tête pour les plus fortes hausses. Cependant, après une hausse quantifiée à plus de 40% sur les dix dernières années, la ville affiche les prix les plus élevés de l’hexagone.

Si les écarts entre les quartier sont significatifs, ceci relève de plusieurs paramètres :

« La circulation est un enjeu important en Gironde et entre en ligne de compte dans la montée ou la baisse des prix des communes dans le département. Le Parc Bordelais/Cauderan est moins cher, l’absence de tram en est l’une des explications. Le développement et la rénovation des quartiers Capucins/Victoire/Nansouty une autre. »

Stagflation des prix

C’est sans doute ce qui explique par ailleurs que le quartier Saint-Seurin/Fondaudège, avec l’inauguration de ligne du tram D, figure parmi les plus élevés (1er sur le neuf avec 5700€/m2 et 2e sur l’ancien avec 4640€/m2).

Le concept de « stagnation » des prix est d’autant plus à prendre avec des pincettes que tous les indicateurs sont à la hausse dans la métropole : +3,1% pour le prix du m2 des maisons anciennes, +11,9% pour celui des terrains à bâtir, et +8% également pour les appartements anciens.

Certaines communes jusqu’ici parmi les plus abordables de la métropole voient même flamber les prix de ces derniers : +11,2 % (2 210 €/m²) à Cenon, +13,4 % (2 790 €/m²) à Villenave-d’Ornon, +17,8 % (2 830 €/m²) à Blanquefort, +15,1 % (2 910 €/m²) à Gradignan.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Coronavirus : le CHU de Bordeaux dément une info relayée sur les réseaux sociaux

par Walid Salem. 7 773 visites. 1 commentaire.

Coronavirus : la Nouvelle-Aquitaine, base arrière de l’opération Morphée

par La Rédaction. 1 274 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

État d’urgence sanitaire : des associations somment les pouvoirs publics d’agir plus pour les sans-abris

par Walid Salem. 1 041 visites. Aucun commentaire pour l'instant.