Derrière les kiosques bordelais, toute la distribution de la presse déprimée
Economie  Kiosque abonné 

Derrière les kiosques bordelais, toute la distribution de la presse déprimée

Mi-mai, le tribunal de commerce de Paris a placé Presstalis, le principal diffuseur de la presse en France, en redressement judiciaire. Et il a prononcé la liquidation de ses deux filiales régionales, mettant 36 personnes sur le carreau à Canéjan (Gironde). Il s'agit d'un nouveau coup dur pour un secteur déjà en souffrance. Les kiosquiers bordelais, qui travaillent largement au-delà des 35 heures par semaine pour un salaire dérisoire, tentent donc de réinventer leur métier.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Damien Renoulet
Damien Renoulet
J'aime le terrain. Les belles histoires. Les longues enquêtes. Les gens.

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 363 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 473 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 541 visites. Aucun commentaire pour l'instant.