Une vélorution contre le « retour à l’anormal » à Bordeaux
Ecologie 

Une vélorution contre le « retour à l’anormal » à Bordeaux

A peine sortis du confinement, près de 200 cyclistes ont manifesté ce dimanche à Bordeaux pour réclamer « un nouveau monde juste, solidaire et résilient ».

Les cyclistes étaient invités à venir avec des masques, leurs pancartes maison ou leurs drapeaux et des idées pour le « monde d’après », collectés dans une boîte et symboliquement remis en fin de manif à la mairie de Bordeaux.

A l’appel du collectif écolo « Il est encore temps Bordeaux », organisateur de cette première manifestation post déconfinement, les « vélorutionnaires » avaient pour consigne de partir à 17h en direction de l’hypercentre de Bordeaux, et de rallier par groupe de 10 cyclistes maximum le point de rendez-vous.

Le rendez-vous place des Quinconces a été communiqué à la dernière minute (SB/Rue89 Bordeaux)

Celui-ci, la place des Quinconces, a été communiqué au dernier moment, à 17h15. Et une fois sur place, les cyclistes se devaient de rester alignés en colonnes, à un mètre de distance les uns des autres.

Malgré la pandémie, les Bordelais.es ont répondu présent, avec environ 200 personnes venues en famille ou entre amis, avec leurs slogans maison : « Laissez tomber le pétrole, animez vos guibolles » ; « Vous n’êtes pas dans le bouchon, vous êtes le bouchon », « A quand des gestes barrières contre la pollution de l’air ? »… D’autres appelaient au retour de l’ISF pour financer les soins, ou au maintien de l’hôpital Robert Picqué dans la métropole bordelaise.

Bordeaux à vélo

« Changeons de vitesse avant de (re)dérailler » proclamait de son côté la banderole des organisateurs, pour lesquels « cette balade se veut le signal de l’inauguration d’un nouveau monde juste, solidaire et résilient ». Et qui mette au premier rang des priorités la lutte contre le changement climatique et l’extinction du vivant.

L’arrivée sur le pont de pierre (SB/Rue89 Bordeaux)

Les cyclistes ont ensuite entamé une manifestation collective, passant par les quais, le pont de pierre pour une photo aérienne par drone, puis le cours Victor-Hugo avant d’arriver place Pey Berland. Le tout dans une ambiance bon enfant, rythmée par les sonnettes des deux-roues et le slogan « Bordeaux à vélo ! ».

Aucun incident n’a été relevé, hormis les râleries de quelques automobilistes contraints à rouler au pas derrière les vélos sur les quais. Malgré l’arrivée de quelques cars de CRS porte de Bourgogne, la police n’est pas intervenue pour arrêter la manifestation, rappelant simplement aux « vélorutionnaires » des consignes de sécurité routière.

Devant la mairie de Bordeaux, quelques courtes prises de paroles se sont enchaînées. Les militants d’ANV-Cop21 ont notamment appelé à la mobilisation le 24 juin prochain, pour le procès en appel des huit décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron en Gironde.

Mission accomplie, la boîte est à la mairie (SB/Rue89 Bordeaux)
L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Musées et monuments rouvrent progressivement à Bordeaux et sa région

par Simon Barthélémy. 1 467 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Elan de solidarité pour l’atelier Remuménage

par Audrey Gleonec. 1 825 visites. 1 commentaire.

Mérignac prête gratuitement 49 vélos électriques pour le déconfinement

par La Rédaction. 671 visites. Aucun commentaire pour l'instant.