Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
« Les jeunes sont pris au piège des rivalités entre quartiers de Bordeaux »
Entretien  Kiosque abonné 

« Les jeunes sont pris au piège des rivalités entre quartiers de Bordeaux »

par Simon Barthélémy.
Publié le 6 février 2021.
Imprimé le 15 juin 2021 à 02:21
8 347 visites. 1 commentaire.

La fusillade meurtrière aux Aubiers a fait éclater au grand jour un phénomène nouveau à Bordeaux, celui des violences interquartiers, dont l'attaque au couteau mercredi à Chantecrit est le dernier épisode en date. Parties d'évènements futiles, accentuées par "l'effet cocotte minute du confinement", ces rixes relèvent de "la construction identitaire d'adolescents", selon Guy Hengen. Coordinateur du conseil local sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD) depuis 1999, cet éducateur spécialisé salarié de la Ville de Bordeaux, souligne que les jeunes sont à la fois "auteurs et premières victimes" de ces violences. Les adultes doivent "réinvestir l'espace public" pour y mettre fin.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

SOS Racisme Gironde alerte sur un climat délétère autour de la campagne électorale

par Victoria Berthet. 494 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le passage piéton arc-en-ciel à Bordeaux vandalisé et repeint en bleu-blanc-rouge

par La Rédaction. 3 921 visites. 4 commentaires.

Don du sang : les stocks sont dans le rouge

par Victoria Berthet. Aucun commentaire pour l'instant.
×