Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
« Baisse sensible de la délinquance du quotidien » mais violences en hausse en Gironde
Brèves 

« Baisse sensible de la délinquance du quotidien » mais violences en hausse en Gironde

par La Rédaction.
Publié le 28 janvier 2022.
Imprimé le 08 février 2023 à 20:23
706 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La préfète de la Gironde Fabienne Buccio a présenté un bilan 2021 de la sécurité marqué par un net recul des vols et des cambriolages, mais aussi par une forte hausse des atteintes aux personnes, en particulier des violences conjugales.

« Les chiffres sont parlants, la délinquance du quotidien marque en 2021 une baisse sensible en Gironde », a relevé ce jeudi 27 janvier Fabienne Buccio. La préfète de la Gironde fait état d’un recul de 10,2 des vols de véhicules, de 17,6% des vols violents sans armes et de 10,9% des cambriolages.

C’est selon elle le fruit du renforcement de la présence humaine sur le terrain, illustrée par le groupe local de traitement de la délinquance à Saint-Michel, puis à Saint-Jean :

« Il y a actuellement 46 CRS par jour en plus dans la rue, c’est considérable, ils sont présents, efficaces et obtiennent résultats ».

Fabienne Buccio cite aussi la baisse de 58% de la délinquance due aux « mineurs étrangers en errance, mineurs très souvent majeurs », qui avait explosé l’an dernier. La Gironde réintègre ainsi « la courbe nationale de diminution des vols avec violences » grâce « au travail acharné et surtout coordonné entre la police, la préfecture et le parquet ».

Présentation des nouveaux matériels des agents, dont les caméras piétons (SB/Rue89 Bordeaux)

« Parole libérée »

En revanche, ces bons résultats « ne masquent pas la hausse des atteintes volontaires à l’intégrité physique », poursuit la préfète. Les coups et blessures volontaires augmentent de 17,5%, hausse tirée par la très forte augmentation des violences intra-familiales (+28,7%). Un mal pour un bien, analyse Fabienne Buccio :

« Cette hausse montre que la parole des femmes s’est libérée et qu’elles osent à présent dénoncer les violences qu’elles subissent et porter plainte ».

Pour la préfète, le féminicide de Chahinez Daoud le 4 mai 2021 à Mérignac « marquera à jamais nos mémoires ». Sans évoquer les défaillances ayant conduit à des sanctions disciplinaires dans la police, la représentante de l’Etat retient que « la police et la gendarmerie se sont réorganisées », avec un officier référent formé et dédié aux violences intra-familiales dans chaque division. Ce dernier supervise « un groupe local de protection de la famille », réseau de 30 policiers.

Autre point noir souligné ce jeudi : l’augmentation de 23,2% des escroqueries, en particulier des arnaques à la carte bleue sur internet.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Pesticides : 28 députés, dont Loïc Prud’homme, veulent que l’État impose une analyse complète de leur toxicité

par Charlotte Toublanc. 211 visites. 3 commentaires.

« Il faudra nous passer dessus », prévient un front d’élus anti-LGV réunis à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 759 visites. 3 commentaires.

Bègles se propose pour expérimenter la légalisation du cannabis en France

par La Rédaction. 1 190 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×