Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Marathon artistique ce dimanche à Bordeaux, mais pas d’occupation de théâtre en vue
Culture 

Marathon artistique ce dimanche à Bordeaux, mais pas d’occupation de théâtre en vue

par Walid Salem.
Publié le 13 mars 2021.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 01:48
3 062 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la ligne du mouvement pour obtenir du gouvernement la réouverture des salles de spectacle, les élèves de l’Estba, après une première action mercredi à Bordeaux, annoncent un marathon artistique de 10 heures ce dimanche 14 mars devant le Grand Théâtre. Intermittents et syndicats ne sont en revanche pas décidés à occuper une salle.

Rebelote. Après leur action mercredi 10 mars devant le Grand Théâtre, les étudiants de l’Ecole supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine remettent le couvert ce dimanche 14 mars. Ils appellent à participer à un grand marathon artistique place de la Comédie de 7h30 à 17h30.

« Le principe est simple : si le gouvernement souhaite nous épuiser en nous empêchant de nous exprimer sur scène, nous voulons lui montrer que nous avons encore de la force, de l’énergie, et de la volonté à revendre. » Durant 10 heures, « nous danserons, jouerons, ferons de la musique et partagerons des gestes artistiques sans jamais nous arrêter ».

Action des élèves de l’Etsba mercredi 10 mars à Bordeaux (SB/Rue89 Bordeaux)

Après leur mobilisation de mercredi dernier, qui a vu s’enchaîner jeux de théâtre, textes déclamés, musique et chorégraphies, l’action, intitulée « Nous sommes vivant.e.s », se veut « dans la lignée des occupations et rassemblements qui ont lieu actuellement dans toute la France pour soutenir les artistes, étudiant.e.s et professionnel.le.s en situation de précarité ». Cependant aucun appel n’est pour l’instant lancé pour une occupation de théâtre ou d’une salle de spectacle.

« Ça ne va pas tarder »

Après le théâtre de l’Odéon à Paris par une cinquantaine d’intermittents du spectacle à l’initiative de la CGT, les occupations se sont succédées la semaine passée. Paris, Marseille, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Pau, Limoges… 25 théâtres et lieux de spectacles français sont occupés à ce jour pour obtenir du gouvernement la réouverture des salles de spectacle. A Bordeaux, l’intention est là mais peine à se concrétiser.

« Mercredi, j’ai cru que l’action des étudiants finirait pas l’occupation de l’Opéra », avoue en off un élu. Cette rumeur d’une occupation après ce « happening » avait pourtant circulé mais pour un autre théâtre de la ville : le TNBA.

« Nous avons choisi de nous mobiliser autrement pour l’instant, répond un étudiant de l’Estba. Nous avons régulièrement des discussions entre nous pour envisager la suite. »

Si les étudiants hésitent (le Théâtre de la Colline à Paris est occupé par quelques dizaines d’étudiants d’art dramatique depuis mardi 9 mars), qui pour le faire ? « On a du mal à se fédérer », résume l’employée d’un théâtre. « C’est aux intermittents de le faire », répond un salarié syndiqué CGT d’un autre théâtre. « Cela ne devrait pas tarder », commente un proche du milieu.

On le saura bientôt : lundi 15 mars, une assemblée générale avec les intermittents du spectacle est prévue au Rocher de Palmer.

Article actualisé le 15/03/2021 à 12h53 : Correction demandée par les étudiants de l'Estba
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 519 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 175 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 154 visites. 1 commentaire.
×