Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Quand manger local et bio n’est plus réservé aux bobos
Ecologie  Kiosque abonné 

Quand manger local et bio n’est plus réservé aux bobos

par Anne-Flore Gaspar et Simon Barthélémy.
Publié le 29 mars 2021.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 03:26
743 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le bien-manger laisse-t-il les plus modestes de côté, les bocaux et aliments frais locaux étant l’apanage de privilégiés ? Présentés comme un modèle de consommation écologique et économique, ces produits sains et verts sont aussi plus chers et peinent à séduire les foyers les plus modestes. Aussi, des coopératives, groupements d'achats et épiceries solidaires ou zéro-déchet, qui essaiment dans la métropole bordelaise, tentent de les mettre à portée de tous. Avec quelques succès dont les élus bordelais veulent s'inspirer, mais non sans difficulté.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Anne-Flore Gaspar et Simon Barthélémy

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 519 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 175 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 154 visites. 1 commentaire.
×