Enquêtes et actualités gavé locales

Les jeunes maraîchers qui s’installent en Gironde doivent-ils travailler pour des prunes ?

La Chambre d’agriculture de Gironde impose un stage aux futurs maraîchers pour leur permettre d’acquérir de l’expérience et éviter la faillite. Mais pour les principaux intéressés, ce stage d’une durée de 6 mois, mal rémunéré, les pénalise dans leur parcours d’installation. Cette mesure, unique en France, a été prise en plein tournant pour l’agriculture girondine : le nombre de candidats à la viticulture décline, rattrapé par les aspirants maraîchers, souvent bio et non issus du milieu agricole.

Édition abonnés
Les jeunes maraîchers qui s’installent en Gironde doivent-ils travailler pour des prunes ?

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#écologie à tout prix

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


« Les solutions fondées sur la nature sont très rentables »
Le RER Métropolitain accuse un train de retard

Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Quand manger local et bio n’est plus réservé aux bobos

Photo : AFG/Rue89 Bordeaux

Partager
Plus d'options