Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
La LGV Bordeaux-Toulouse, ce train fantôme qui court toujours après le flouze
Kiosque abonné  Société 

La LGV Bordeaux-Toulouse, ce train fantôme qui court toujours après le flouze

par Simon Barthélémy.
Publié le 11 mai 2021.
Imprimé le 01 août 2021 à 17:06
1 210 visites. 2 commentaires.

En deux mois des élections régionales, l'engagement de Jean Castex que l'Etat financerait 50% de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse, soit 4,1 milliard d'euros, parait relancer ce dossier. Mais la création et le financement de la société de projet qui devra collecter une partie du financement restant, ne seront pas de minces affaires. Geneviève Darrieussecq, candidate Modem- LREM, veut abandonner certains projets de rénovation de petites lignes au profit de la LGV. Nicolas Thierry (EELV) et Clémence Guetté (France insoumise) sont résolument hostiles à celle-ci.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Covid-19 : Port du masque obligatoire dans les zones touristiques en Gironde

par La Rédaction. 763 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : La Gironde en alerte maximale

par La Rédaction. 4 289 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Girondins de Bordeaux : nouveau proprio et « ancien » logo

par Walid Salem. 717 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×