Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Résultats et commentaires des élections régionales et départementales
Politique 

Résultats et commentaires des élections régionales et départementales

par La Rédaction.
Publié le 20 juin 2021.
Imprimé le 26 octobre 2021 à 10:49
2 757 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Suivez ici les élections pour la région Nouvelle-Aquitaine et le département de la Gironde. La rédaction de Rue89 Bordeaux est mobilisée pour transmettre un compte rendu : conditions de vote, réactions, commentaires et résultats pour ce premier tour exceptionnel qui réunit deux élections.

Jean-Luc Gleyze se félicite "du travail accompli par la majorité départementale"

La Gironde en commun est arrivée en tête dans la grande majorité des cantons girondins. Pour Jean-Luc Gleyze, "ces bons résultats traduisent une reconnaissance du travail accompli par la majorité départementale durant ces six dernières années". Mais le président candidat à sa propre succession s'inquiète "d’un taux de participation aussi historiquement bas". Seulement 25,68% de participation en Gironde, "un échec collectif pour notre démocratie". 

"Au second tour, dans au moins neuf cantons, nous serons en duel face à l’extrême-droite, déclare le socialiste. J’appelle toutes les forces humanistes et républicaines, au-delà des clivages partisans, à se rassembler pour faire barrage à ces idées dangereuses. Il est pour nous inacceptable que l’extrême-droite gagne du terrain en Gironde."

Pour "faire barrage à l’extrême-droite", Jean-Luc Gleyze vise les abstentionnistes qu'il faut "convaincre d’aller voter" et à qui il veut "donner envie de choisir [son] projet progressiste et ambitieux".

Les résultats de Poitiers :

Les résultats de Châtellerault :

Les résultats de Brive-la-Gaillarde :

Bordeaux 2 est "un canton historiquement à droite"

Aux abords du Palais Rohan, Marie-Charlotte Latour et Cyril Fonrose attendent les résultats définitifs. Pour l’heure, le binôme Gironde en commun sur le canton de Bordeaux 2 devance celui soutenu par la majorité présidentielle formé par Laurence Desertine et Michel Dufranc (Agir). Le défi est, pour ce duo, presque relevé : 

"C’est un canton historiquement implanté à droite. Nous ne sommes qu’au premier tour, mais cela pourrait basculer."

Sur l'abstention record, Marie-Charlotte commente : 

«Cette forte abstention en dit beaucoup sur la vision des politiques. A Bordeaux 2, nous avons tenté de montrer aux citoyens que la politique pouvait être du concret et pas seulement des idées. Nous espérons que la mobilisation sera plus forte pour le second tour."

Les résultats de Angoulême :

Les résultats de Bayonne :

Le RN en veut à l'abstention

Au QG du Rassemblement national, ça cogite. Les résultats ont déçu alors que les sondages ont fait quelque peu rêver les militants et sympathisants. Pour Alexandre Ledoux, conseiller municipal à Floirac et candidat sur le canton de Cenon aux départementales, les "électeurs ne se sont pas tous mobilisés, ce qui peut expliquer la différence entre les sondages et le résultat". Il espère "un sursaut."

Edwige Diaz aussi. La tête de liste aux régionales est aussi en position décevante sur le canton Nord Gironde pour les départementales. C'est une nouvelle fois la faute à l'abstention qui "a été telle qu'elle n'a pas permis de recueillir le taux d'adhésion suffisant". Elle évoque tout de même "une excellente performance" : "La victoire au deuxième tour va être d'autant plus possible que nous avons une réserve de voix."

Bertrand Hecquet, candidat pour les départementales à Talence se lamente :

"Les vrais écolos, c’est le RN. On espère que toutes les forces de droite vont se reporter chez Edwige Diaz. La campagne n’a pas été facile avec peu de moyens financiers. On est persécuté en général."

En attendant, une poignée de militants a récupéré des tracts, des affiches, du matériel pour le collage, dès ce soir, en vue du second tour.

Les résultats de Mérignac :

Les résultats de Talence :

Les résultats de La Rochelle :

Les résultats de Pessac :

Les résultats de Niort :

Les résultats de Périgueux :

Nicolas Florian : "Aucune alliance avec la République en marche"

Le candidat de l’Union de la droite et du centre pour les Régionales en Nouvelle-Aquitaine s'est exprimé depuis sa permanence au sujet de cette "campagne inédite, intense mais humainement très riche".

"L’abstention est à un niveau historique à 68 % et cela doit nous interroger. Il y a l’inorganisation des services de l’État qui n’est pas digne de la France. C’est un réel signal pour l’exécutif. D’ailleurs les conditions d’organisation de ce scrutin est affligeant, avec des bulletins manquants dans des bureaux de vote… C’est une sanction pour la majorité présidentielle qui n’est en tête dans aucune région. Cette abstention prouve aussi combien nos citoyens se désintéressent de la politique. On ne peut que s’en désoler. Dans les raisons, la méfiance envers les femmes et hommes politiques, une perte de croyance face à des promesses non tenues.

Pour ma part, je tiens mon engagement, de rester sur la ligne que j’ai toujours défendue, d’agir avec clarté et cohérence vis-à-vis de nos électeurs. Je ne ferai aucune alliance avec la République en marche et la majorité présidentielle."

Les résultats de Anglet :

Nicolas Thierry, une "boussole" pour Alain Rousset ?

"Les urnes ont parlé. Première conclusion, l'abstention est massive et doit faire plus que nous interroger. Nous devons entendre cette impatience, cette colère, mais aussi cette demande d'espoir. Continuer comme avant ne sera pas permis. Nous devons nous remettre en cause."

La tête de liste des écologistes se félicite cependant d'un score (12,2%) qui a "doublé par rapport aux précédentes élections régionales (5,6%). S'il promet à son mouvement d'être "la boussole qui permettra de maintenir le cap" dans la politique régionale à venir, il reconnaît qu' "Alain Rousset a réalisé un score qui lui donne la responsabilité de rassembler". On pourrait devenir la suite pour le second tour.

Les résultats de Mont-de-Marsan :

Les résultats de Bruges :

Pour Clémence Guetté, cette élection est "une catastrophe démocratique"

"En Nouvelle-Aquitaine, nous avons fait entendre la voix de ceux qu’on n’entend jamais ! Nous souhaitons remercier tous les militants qui, en se battant depuis des mois dans tous les départements, ont voulu faire entendre cette colère et cette révolte que nous voulons porter dans les urnes. La bataille de cette élection a commencé pour nous il y a plusieurs mois, mais ce que nous voulions porter allait bien au-delà des questions électorales. On a voulu, en faisant cette liste la plus large possible, rassembler des militants de tous les secteurs en lutte dans la région : pour conserver l’emploi, pour protéger les sols et l’environnement, pour nos libertés, pour la culture. Tout ce travail là n’est pas vain.

Nous nous inquiétons depuis des mois du contexte sécuritaire et du discours médiatique qui profite à l’extrême-droite, dans les urnes mais aussi dans l’impunité de la violence et des menaces. Le constat commun que nous pouvons tirer, c’est la catastrophe démocratique qu’a été cette élection. L'abstention record ce soir ne vient pas de nulle part. Le gouvernement porte cette responsabilité ce soir. C'est un crash démocratique sans précédent : impossibilité de faire campagne, distribution aléatoire et partielle des professions de foi, aucune information sur le scrutin et aucune campagne d'inscription sur les listes électorales.

J’ai été immensément fière de pouvoir porter cette liste qui nous ressemble et qui pose les bases d’accomplissements immenses à venir. La Nouvelle Aquitaine n’en a pas fini avec nous. Ce soir encore, on est là !"

Les résultats de Gujan-Mestras :

Edwige Diaz appelle à "un sursaut républicain"

Edwige Diaz s'est présentée à la presse avec dans sa voix un soupçon de colère qu'elle a présenté comme étant signe de sa détermination :

"Il y a bien sûr un écart entre les sondages et les résultats mais il n'est pas synonyme de défaite. Je veux donner une message d'encouragement et d'optimisme à nos électeurs et je leur dis que nous disposons d'une grande réserve de voix. En 2017, Marine Le Pen a recueilli en Nouvelle-Aquitaine 900000 voix [pour les élections présidentielles, NDLR] et ces 900000 voix seront suffisantes pour gagner la région. Je maintiens que le vote RN est le seul vote utile face à Alain Rousset, les autres concurrents sont loin derrière. […] Aux électeurs du RN, je leurs dis que moi et mon équipe nous sommes prêts à vous défendre, pour que vous soyez défendus, il faut que vous alliez voté. Chaque voix compte et chaque voix peut ramener un élu supplémentaire."

De sa permanence à Bordeaux, la tête de liste RN appelle à "un sursaut républicain". Elle s'adresse aux électeurs "de droite qui veulent en finir avec la gouvernance socialiste, il faut voter RN, le seul vote utile".

Les résultats de Agen :

Les résultats de Limoges :

Les résultats de Tulle :

Contre l'abstention, Rousset réclame "une clarification" des compétences

"Je pensais à un sursaut de participation après les municipales [où l'abstention avait battu des records, NDLR]. Le gouvernement aurait dû être plus allant sur les modalités de la participation. Nous avions pourtant fait des propositions sur le vote par correspondance, qui se pratique partout ailleurs. Nos concitoyens ne savent pas assez qui fait quoi. Comme nous avons un gouvernement centralisateur, nous avons des difficultés à expliquer que la région, c'est les lycées, les TER... [L'abstention] est insupportable démocratiquement, cela suppose la clarification du qui fait quoi."

Les résultats de Rochefort :

Alain Rousset prêt à renfiler le costume de président de région

Alain Rousset est arrivé vers 20h15 à son QG de campagne en position d'un président de Région qui devrait succéder à lui-même. Les 28,6% que lui accorde un des sondages sortis des urnes constituent un "score honorable de rassemblement", qui ne le rend "otage de personne", a-t-il commenté.

La tête de liste socialiste se prépare à des discussions cette nuit avec les écologistes, sans savoir encore ce qu'annoncera Nicolas Thierry, en position de se maintenir au deuxième tour si ses 12,2% se confirment. Pas question a priori, selon le staff socialiste, de tendre la main à Geneviève Darrieussecq, malgré la présence sur sa liste d'anciens proches d'Alain Rousset, comme le député LREM Florent Boudié.

Le fait d'avoir le Rassemblement national "assez loin derrière est plutôt démocratiquement rassurant", a par ailleurs réagi Alain Rousset. Alors qu'Edwige Diaz est crédité de moins de 18% dans les sondages, le candidat PS a exprimé son "soulagement", estimant que l'extrême droite n'avait "pas changé", "agressive sur le plan des libertés culturelles et d'expression", et "même sur la sécurité", dans sa volonté de "chercher des boucs émissaires".

Au QG du RN, le porte-parole Laurent Lamara commente :

"Les écolos sont la voiture-balai du PS. Alain Rousset fera sa salade. Le socialisme, c’est plus d’immigration et plus d'insécurité."

Les résultats de Tonneins :

Les résultats de Saint-Paul lès Dax :

Le RN fait du pied aux Républicains

Selon Laurent Lamara, conseiller régional RN :

"Les premières estimations ne correspondent pas aux sondages. Le grand gagnant, c’est l’abstention. On voit un écroulement des Républicains. On appelle pour le second tour à un vote utile. Et le vote utile, c’est Edwige Diaz. On accueille à grands bras ouverts les abstentionnistes et les électeurs de Nicolas Florian. On accepte tous les gens de bonne volonté."

Le Rassemblement national ferait beaucoup moins que prévu

Les premières estimations sont tombées pour la région Nouvelle-Aquitaine :
- Alain Rousset (PS/PCF) : 28,6%
- Edwige Diaz (RN) : 17,9%
- Geneviève Darrieussecq (LREM/MoDem/UDI) : 15,6%
- Nicolas Thierry (EELV/Gen.s) : 12,2%
- Nicolas Florian (LR) : 11,4%
- Eddie Puyjalon (DVD) : 7,2%
- Clémence Guetté (LFI/NPA) : 5,4%
- Guillaume Perchet (LO) : 1,7%

A 30 minutes des premiers résultats, la météo a l'air d'avoir pris le dessus sur cette double élection. Malgré les conseils de la préfecture pour éviter les heures d'affluence, les bureaux de vote sont loin d'être bondés. Au niveau national, les premiers chiffres de l'abstention sont diffusés : 62,9% pour la Nouvelle-Aquitaine selon l'estimation d'Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP.

Certes, une forte abstention était attendue et estimée autour de 60%. Tout porte à croire cependant qu'elle va frôler les 69% faisant de ces scrutins ceux qui ont le moins mobilisé. La Nouvelle-Aquitaine s'en sort plutôt bien finalement quand on voit que la région en haut du podium est le Grand Est avec une estimation à 70,8%.

A l'école maternelle de la rue Naujac, l'ennui se lit sur les visages des assesseurs. Le chef d'une des trois salles se désolé avec un air las : "Quand je pense que je me suis démené toute la semaine pour compléter l'équipe…" Il faut effectivement 600 assesseurs pour chaque tour, soit 4 assesseurs dans les 148 bureaux de vote bordelais.

19h à l’école Henri IV, rue de la Miséricorde, quelques électeurs arrivent encore pour voter.

"C’est souvent comme ça. Les retraités votent plutôt le matin, après la messe. Les jeunes, eux, viennent plus en fin de journée", explique la cheffe du centre 

Les assesseurs ont dû aiguiller quelques électeurs perdus :

"Certains sont arrivés et ne savaient pas qu’il y avait deux scrutins. On voit qu’il y a un peu de confusion pour ces élections."

Du gel hydroalcoolique est mis à disposition, ainsi que quelques masques et stylos, pour ceux qui auraient oublié les leurs. 

Paroles d'assesseur !

Les Bordelais peu intéressés par les élections

A Bordeaux, les taux de participation à 17h sont légèrement inférieurs à la moyenne girondine (25,68%) : régionales 23,52%, départementales 23,87%. A noter que certains électeurs ne participent pas aux deux scrutins, alors que les deux urnes se trouvent généralement dans la même salle.

https://twitter.com/Bordeaux/status/1406638895115218946

Faible taux de participation à 17h en Gironde

Ça ne s'arrange pas pour la participation aux élections régionales et départementales en Gironde au premier tour. A 17h, le taux de participation est à 25,68% (contre 26,72% au niveau national). En 2015, à la même heure, les élections régionales étaient à 45,09% et les départementales à 44,78%.

Pour mémoire, le taux de participation à 17h00 au premier tour des élections municipales et communautaires 2020 en Gironde était de 33,91 %. Il était de 66,82 % au premier tour de l’élection présidentielle 2017 et de 42,20 % au premier tour des élections législatives 2017.

Pour information, le taux de participation est estimé depuis le référendum de 2005 sur la base de trois bureaux de vote "test" dans le département dont la participation, par comparaison avec les autres bureaux de vote, est sur un ou plusieurs scrutins la plus proche de la participation finale du département.

Nos articles sur les élections départementales

N'hésitez pas à consulter notre dossier sur les Régionales en accès gratuit.

Edwige Diaz a voté à Saint-Savin

La tête de liste du Rassemblement national pour les régionales s’est rendue à Saint-Savin, commune où elle s’est présentée aux dernières élections municipales, ce 20 juin à 11h45.

"Je me sens comme quelqu’un qui passe une journée doublement importante : à la fois sur le canton car je suis d’ici et pour les régionales car le but est d’arriver en tête", explique Edwige Diaz.

"Je suis à la fois confiante car les retours sont très bons et stressée car je suis un être humain", a-t-elle ajouté, la main un peu tremblante, s’assurant d’avoir bien pris son passeport et sa carte d’électeurs. L’Élue municipale d’opposition a Saint-Savin s’est rendue dans quelques bureaux de vote dans la matinée, et s’inquiète un peu du taux de participation qui "oscillait entre 10 et 15% depuis ce matin, c’est pas terrible".

Vers 10h, Alain Rousset vote à Pessac

Le premier bulletin saisi par Alain Rousset dans son bureau de vote de Pessac, le sien. En riant, il prend également celui de Nicolas Thierry (EELV) et Geneviève Darrieussecq (MoDem/LREM/UDI). "Je prends ceux-là pour vous perturber" dit-il en s'adressant aux journalistes présents qui immortalisent ce moment. Mais à la sortie du bureau de vote, son air est plus grave, lorsqu’il évoque l’abstention :

"On ne mesure pas à quel point dans l’histoire, certains pays ont basculé par la non prise en compte de cet enjeu démocratique. L’extrême droite, qui n’a pas changé, est toujours là." 

Taux de participation à 12h à Bordeaux

C'est kifkif pour le taux de participation aux élections régionales et départementales à Bordeaux. A 12h, il est respectivement de 11,47% et 11,49%.

A titre comparatif, il était pour les élections départementales en 2015 à Bordeaux était de :
• Premier tour 22 mars - 12h : 17,37% - 17h : 37,22% - 20h : 47,50%
• Second tour 29 mars - 12h : 12,17% - 17h : 30,95% - 20h : 42,46%

Le taux de participation pour les élections Régionales en 2015 à Bordeaux était de :
• Premier tour 6 décembre - 12h : 14,89% - 17h : 36,49% - 20h : 46,83%
• Second tour 13 décembre - 12h : 16,77% - 17h : 40,19% - 20h : 52,16%

12,84% : Faible taux de participation à 12h dans le département de la Gironde

Mobilisation plutôt faible pour le premier tour des élections régionales et départementales en Gironde. Les taux de participation avoisinent les 12,84% à midi selon un communiqué de la préfecture. En 2015, à la même heure, les élections régionales étaient à 15,12% et les départementales à 19%.

Pour mémoire, le taux de participation à 12h au premier tour des élections municipales et communautaires 2020 en Gironde était de 17,01%. Il était de 25,90% au premier tour de l’élection présidentielle 2017 et de 19,27% au premier tour des élections législatives 2017.

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré au premier tour des élections régionales et départementales.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 492 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 160 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 099 visites. 1 commentaire.
×