Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes
Brèves 

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa.
Publié le 19 janvier 2022.
Imprimé le 28 mai 2022 à 12:46
514 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Devant la préfecture de la Gironde ce mercredi 19 janvier, une dizaine d’activistes de l’Action Non Violente-COP21 (ANV-COP21) ont dénoncé le « sabotage climatique » du président de la République. En réaction à l’inauguration de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE), les militants de ce mouvement citoyen ont mené des actions symboliques similaires dans plusieurs villes de l’Hexagone, dont Bordeaux.

Nouveau portrait présidentiel décroché en mairie par l’ANV-COP21 en Gironde. Mais cette fois-ci, plusieurs militants de ce mouvement l’ont trempé dans du simili-pétrole, avant de l’abandonner, dégoulinant, devant la préfecture. Objectif : dénoncer le bilan climatique et social d’Emmanuel Macron.

« Le gouvernement a méprisé les alertes des scientifiques, de la jeunesse, de la justice et a accumulé les sabotages, soulève Juliette Duturc, porte-parole d’ANV-COP21 Gironde. Ces cinq années de présidence d’Emmanuel Macron auront été un grand gâchis pour la bataille climatique dont notre avenir dépend. »

Dans le viseur notamment, l’abandon de la plupart des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, que le président de la République s’était pourtant engagé à reprendre intégralement et « sans filtre », ou encore la condamnation de l’Etat en justice pour inaction climatique.

Beaux discours

Ce mercredi matin, Emmanuel Macron prononçait un discours devant le Parlement européen, à Strasbourg, pour faire part de ses intentions pour la présidence tournante de l’Union européenne, que la France exerce depuis le 1er janvier 2022 et pour 6 mois. Parmi elles : renforcer la protection de l’environnement dans les textes européens, et agir face à l’urgence climatique.

« Emmanuel Macron va encore tenter d’embellir son image auprès de la communauté internationale et en particulier de l’Europe, prévient Juliette Duturc. Nous sommes là pour faire savoir que son bilan est calamiteux et a fait prendre à la France un retard dramatique dans la lutte contre le dérèglement climatique. »

Selon l’ANV-COP21, et pour cette même raison, « plus de 150 portraits du président Macron ont été décrochés dans les mairies de tout l’Hexagone. » Par ailleurs, ces militants du climat soulignent que des procès sont encore en cours pour certains des 84 activistes menés devant les tribunaux, et d’autres actions à prévoir :

« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre encore cinq ans. C’est pourquoi la mobilisation citoyenne doit continuer avant, pendant et après les élections ».

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
Elias Insa
Aspirant journaliste, étudiant en licence information et communication à l'Université Bordeaux Montaigne.

En BREF

« A Demain mon amour », projection-débat à l’Utopia avec Monique Pinçon-Charlot

par La Rédaction. 448 visites. 3 commentaires.

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 779 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 935 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×