Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Présidentielle 2022 : « Moins bosser pour mieux vivre » face à « le travail, c’est pas le Club Med »
Podcast 

Présidentielle 2022 : « Moins bosser pour mieux vivre » face à « le travail, c’est pas le Club Med »

par Maud de Carpentier et Jean-François Gérard.
Publié le 7 janvier 2022.
Imprimé le 23 mai 2022 à 03:43
653 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Podcast Dialogues de campagne – Tout au long de la campagne de l’élection présidentielle, les trois Rue89 locaux font rencontrer et débattre des citoyens sur des thèmes de société. Premier épisode autour de la place du travail dans nos vies avec Éric Senet, un chef d’entreprise strasbourgeois dans la restauration et Hugo Mordini, un artisan qui souhaiterait travailler moins, quitte à gagner moins.

Peut-on encore discuter de politique sans s’invectiver ? C’est le pari de nos trois rédactions locales, après ce début de campagne d’une élection présidentielle sous tension, où les invectives sur les plateaux des chaînes d’informations semblent servir de métronome. Mais la société est-elle aussi polarisée que le laisse penser les déclarations sentencieuses des hommes et femmes politiques et des éditorialistes ?

De l’Aquitaine à l’Alsace, en passant par le Rhône, nous réunissons des Français qui semblent opposés par leurs idées et voteront sûrement différemment le 10 avril 2022. Objectif : susciter l’échange, repérer où se situent les différences et s’écouter, voire se comprendre.

« Présidentielles 2022 : Dialogues de campagne » est un podcast de Rue89 Bordeaux, Rue89 Lyon et Rue89 Strasbourg à retrouver un vendredi sur deux jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle. Le deuxième épisode sera diffusé le vendredi 14 janvier.

Premier épisode : le travail

Le premier épisode a été enregistré début décembre au Social Bar de Strasbourg avec Éric Senet, chef d’entreprise dans la restauration, patron des restaurants Flam’s, 231 East Street et Nooï, et Hugo Mordini, artisan aux ateliers de l’opéra national du Rhin.

Tous deux ont fait une école de commerce, mais des choix de vie différents. Le père de famille de 34 ans refuse par exemple de travailler le samedi, même s’il est payé double. Il souhaiterait un contrat à temps partiel pour privilégier sa vie de famille. De son côté, Éric Senet, 60 ans, comprend des « choix individuels », mais il estime que collectivement, il faut travailler et consommer autant, si ce n’est plus : « moins le gâteau est important, moins il y a à se partager ».

Hugo Mordini répond que l’on peut faire des choix différents, sur les impôts ou le partage du temps de travail. Il aimait l’idée d’un « temps de travail différent en fonction des âges ». Il regrette que la question du travail ne soit guère abordée dans cette pré-campagne électorale. Pour Éric Senet « la création de richesse se fait dans l’entreprise », et si elle augmente, cela permettra « des services pour les habitants ». C’est ce point qui guidera son vote.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
Maud de Carpentier et Jean-François Gérard

En BREF

Les mégabassines torpillées par la cour administrative d’appel de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 868 visites. 1 commentaire.

La baignade déconseillée sur le littoral girondin après la mort de trois baigneurs

par Noa Charbogne. 688 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des lycéens de Bordeaux ont marché pour soutenir des associations humanitaires

par Noa Charbogne. 248 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×