Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
14 blessés, dont 2 graves, après une fuite d’ammoniac à l’usine Yara d’Ambès
Société 

14 blessés, dont 2 graves, après une fuite d’ammoniac à l’usine Yara d’Ambès

par Walid Salem.
Publié le 23 mars 2022.
Imprimé le 01 juillet 2022 à 07:18
1 267 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La fuite d’ammoniac a provoqué un nuage de vapeur toxique. Une enquête interne est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. L’entreprise Yara, qui produit des engrais, avait été enjointe par la préfecture des risques de dispersion d’ammoniac.

Ce mercredi matin, vers 9h45, une fuite d’ammoniac s’est produite sur le site de l’entreprise Yara à Ambès, spécialisée dans la production d’engrais et classée SEVESO Seuil Haut. Selon un communiqué de la préfecture de la Gironde, la fuite a eu lieu lors du chargement d’un camion avec de l’ammoniac liquide et elle a été rapidement maîtrisée.

Cependant, un nuage de vapeur d’ammoniac s’est formé et a fait 14 blessés, dont 2 graves, tous travaillant à l’intérieur du site au moment de l’accident. Un communiqué de l’usine précise :

« Un salarié de Yara France et un salarié d’une entreprise de transport externe ont été blessés et souffrent de brûlures. Ils ont été immédiatement pris en charge par le SDIS. Douze salariés travaillant à l’intérieur du site ont également respiré des vapeurs d’ammoniac provoquant une incommodité et ont été pris en charge au niveau de l’infirmerie. »

Tous les salariés de l’entreprise ainsi que ceux d’une entreprise voisine ont été confinés par précaution, annonce la préfecture. Les mesures réalisées autour du lieu de l’accident 30 minutes après celui-ci n’ont pas détecté d’ammoniac. L’entreprise affirme également qu’aucune incidence pour les riverains n’a été relevée, des prélèvements d’air proche du site ayant été réalisés par les pompiers.

Yara déjà alertée par la préfecture

Le 27 juillet 2020, l’usine Yara était destinataire d’un arrêté d’astreinte pris par la préfecture de Gironde faisant état d’une série de défaillances, notamment l’absence d’un dispositif empêchant « une dispersion d’ammoniac dans l’atmosphère » et enjoignait l’entreprise de se mettre en conformité.

Contactée par Rue89 Bordeaux, Yara France assure qu’ « il n’y a aucun lien » entre cet arrêté et l’incident du jour. La société ajoute qu’ « une enquête interne est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident ».

Du côté de la Préfecture, on fait savoir que cet arrêté « portait sur la mise en œuvre de deux mesures de maîtrise des risques sur le chargement de wagon avec de l’ammoniac, s’agissant d’un autre atelier que celui dont il est question aujourd’hui ».

« Les non conformités sur le chargement wagon ont été levées. L’inspection a réalisé les constats de conformité sur site au cours d’une inspection le 4 mars 2021 », complète la réponse.

En septembre 2020, un collectif d’associations réunies sous la bannière « Notre maison brûle » avait manifesté devant l’usine, le jour de l’anniversaire de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen. Il s’inquiétait de la gestion des risques que représentent les nombreuses ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement) présentes sur la commune, et en particulier des ICPE Seveso seuil haut comme les usines Vermillon, EPG, Cobogal, SPBA et Akzonobel, en plus de Yara.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Girondins : Bordeaux Métropole renonce au loyer du stade pour empêcher la rétrogradation

par Simon Barthélémy. 478 visites. 4 commentaires.

De nouveaux orages violents attendus en Gironde, la fête de la musique impactée

par Simon Barthélémy. 1 054 visites. 2 commentaires.

Marche des fiertés : l’association Le Girofard dépose plainte pour menaces de mort

par Victoria Berthet. 916 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×