Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’Académie des Mutantes, Les Caves, La Ruche : en mai à Bordeaux, fais bien plus que ce qu’il te plait
Culture 

L’Académie des Mutantes, Les Caves, La Ruche : en mai à Bordeaux, fais bien plus que ce qu’il te plait

par Walid Salem.
Publié le 6 mai 2022.
Imprimé le 28 mai 2022 à 13:37
602 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Des formes hybrides et vivantes » aux « utopies nécessaires », en passant par du « théâtre là où on ne s’y attend pas », de nouveaux rendez-vous sont annoncés, et d’autres confirmés à Bordeaux en ce mois de mai. Tous offrent de nouvelles perspectives et des occasions pour vivre l’art autrement.

« L’Académie des Mutantes »
du 6 au 22 mai

En septembre 2021, Cédric Fauq est arrivé avec quelques idées dans ses bagages pour occuper le poste de commissaire en chef au Capc musée d’art contemporain à Bordeaux. Il avait alors évoqué à Rue89 Bordeaux une proposition pour penser le monde contemporain par le biais de l’art, et notamment ses formes les plus éphémères et performatives. La voici : c’est « L’Académie des Mutantes », un festival dédié aux « formes hybrides et vivantes ».

Ce nouveau rendez-vous entend « donner une place toute particulière à la performance, la musique, la littérature, la mode et l’image animée au sein du musée et centre d’art » peut-on lire dans sa présentation.

« L’Académie des Mutantes se déploiera dans les années à venir comme un festival sans fin, se manifestant dans des temporalités variées, dans l’enceinte du Capc et au-delà de ses murs. Les artistes invitées auront pour spécificité d’opérer à la lisière de plusieurs disciplines, rendant leur identification complexe. »

Astéries*, Elsa Prudent, « Enjoy the Silence », 2021 (photo Helene Da Costa)
En une : Julien Creuzet

Il sera donc question d’expériences et d’explorations artistiques, faisant fi de l’étiquette disciplinaire. Cette démarche est l’occasion de poser des questions : « qu’est-ce que veut dire, aujourd’hui, avoir un corps, et faire corps ? et quelles sont les possibles mutations et démutations de ces corps ? »

Ces questions insufflent d’ores et déjà cette première édition qui aura la forme d’une exposition et d’un programme d’événements prévus chaque vendredi et samedi entre le 6 et 22 mai. Avec : Astéries* (Elsa Prudent, Amélie Pascutto, Eloïse Lem, Seumboy Vrainom :€), Chuquimamani-Condori & Joshua Chuquimia Crampton, Julien Creuzet, Pan Daijing, Lukas Hofmann, The Mycological Twist, Anaïs Ngbanzo, STASIS, Thomas Teurlai & Alain Damasio, Sgàire Wood, Feyfey Worldwide. Et le commissariat de Cédric Fauq avec Sandra Patron et Marion Vasseur Raluy.

Pour les événements, il est conseillé de réserver ici

« Festival des Caves »
du 11 au 31 mai

Retour aux sources. Pour sa huitième édition, le Festival des Caves retrouve… les caves, après une version covido-compatible dans les jardins et les « caves végétales » en 2021. Né à Besançon en 2005, l’édition locale a pris forme en 2014 grâce au Collectif Mixeratum Ergo Sum, une compagnie bordelaise.

« Sa particularité est d’offrir des spectacles en itinérance qui se jouent chez l’habitant, dans des lieux atypiques tenus secret : caves, granges, garages ou hangars parfois souterrains. Vivant grâce à l’engagement commun d’habitants et d’artistes qui travaillent main dans la main pour soutenir la vie culturelle de leur commune », souligne la présentation.

Clémentine Aubry du Collectif Mixeratum Ergo Sum, lors de l’édition 2021 (WS/Rue89 Bordeaux) 

Du 11 mai au 18 juin, 9 spectacles feront le tour de la Nouvelle-Aquitaine en passant par 9 départements et 34 communes. Ils se tiendront à Bordeaux et sa métropole avec 16 dates du 11 au 31 mai, l’occasion de découvrir 4 nouvelles créations et 3 artistes invités.

« Le théâtre là où on ne s’y attend pas » mais dans les lieux tenus secrets ! Effectivement, les adresses seront dévoilées à la dernière minutes à ceux qui ont réservé (indispensable). Une soirée d’inauguration du festival se tiendra le mercredi 11 mai à 18h30 à la Halle des Douves à Bordeaux et des « impromptus » auront lieu également dans l’espace public, gratuits et ouverts à tous, du 8 au 23 mai 2022. A noter une petite nouveauté, le partenariat avec la Carte Jeune qui permet de proposer à ceux qui en bénéficient un tarif réduit.

Détails de la programmation et réservation ici

« Festival de la Ruche »
19 au 21 mai

La tenue en 2021 de la première édition du Festival de la Ruche a surpris tout le monde. D’abord pour l’audacieux lancement d’un nouveau festival qui ne pouvait accueillir le public en plein crise sanitaire. Ensuite pour son format qui privilégie les étapes préparatoires d’une création : maquettes, étapes de travail, lectures, et performances.

« À quel type de drogue je corresponds ? » de Sandrine Hutinet, avec Bénédicte Simon, à l’Avant-Poste de La Réole (WS/Rue89 Bordeaux)

C’est au Théâtre national Bordeaux Aquitaine, TnBA, que, pendant trois jours, grouillent les idées comme s’activent les abeilles dans une ruche. La directrice, Catherine Marnas, se réjouit « de pouvoir vous ouvrir ses portes pour y explorer les univers artistiques de chacun·e, ces utopies nécessaires à l’expression sans limite de nos rêves pour demain ».

« La création est un travail collectif que nous voulons partager avec vous car les arts vivants sont un puissant remède contre l’étourdissement, une usine à poésie ! » écrit-elle.

Cette deuxième édition, qui se tient du 19 au 21 mai, propose des parcours permettant d’assister à huit rendez-vous au prix de 10€ le pass journée. Les propositions sont signées par de nombreux artistes résidant à Bordeaux et sa région, comme les chorégraphes Annabelle Chambon et Cédric Charron, Franck Manzoni, ou encore Catherine Marnas, et de nombreux diplômés de l’Estba (l’école supérieure de théâtre de Bordeaux) comme Simon Delgrange, Julie Papin, Jules Sagot, ou le Mar Collectif. Sandrine Hutinet (compagnie Le meilleur des mondes) et Claire Théodoly (compagnie La Furibonde) présenteront également leurs créations en cours.

Plus d’informations sur le site du Tnba

Hors Bordeaux : Festival « La Traversée » du 14 au 21 mai

Installée dans le Créonnais, l’association Larural signe la première édition du festival La Traversée parce « qu’aucun espace rural ne devrait échapper à la présence des artistes ». Du 14 au 21 mai, des événements culturels et festifs relieront Sadirac, Créon et Le Tourne.

« Pendant huit jours, au milieu des vignes, au bord de la Garonne ou dans un théâtre, La Traversée va accueillir des spectacles, des concerts, des ateliers de pratiques artistiques, des parcours d’éducation artistique et culturelle, des artistes en résidence de création et va fédérer de nombreux partenaires et bénévoles engagés. »

Quatre rendez-vous offrent du cirque, musique, et spectacle de rue, avant de terminer par un bal aux Chantiers Tramasset à l’occasion du salon de vin nature et bio « Les Belles Goulées ».

Toutes les informations sur ce lien

Article actualisé le 06/05/2022 à 12h28
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

« A Demain mon amour », projection-débat à l’Utopia avec Monique Pinçon-Charlot

par La Rédaction. 453 visites. 3 commentaires.

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 783 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 936 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×