Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

20 300 hectares de forêt brûlés en Gironde, une grande partie d’origine criminelle

Le bilan des incendies s’alourdit de jour en jour pour atteindre 29 300 hectares de forêt brûlés mardi 19 juillet en fin de journée. Si l’incendie de La Teste semble accidentel, celui de Landiras serait d’origine criminelle, selon le procureur de la République qui évoque « un drame écologique ».

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

20 300 hectares de forêt brûlés en Gironde, une grande partie d’origine criminelle

[Mise à jour mercredi 20 juillet 15h]

Information France Bleu Gironde : l’homme placé en garde à vue ce lundi pour un départ de feu à Landiras a été relâché et mis hors de cause. Le Girondin de 39 ans a déjà été entendu, en 2012, pour des faits similaires.

[Mise à jour mercredi 20 juillet 8h30]

La Préfecture de la Gironde annonce un total de 20 300 hectares de forêt ravagés par les incendies (7000 à La Teste et 13 300 à Landiras) et affirme que la progression des feux est limitée. Près de 36 750 personnes ont été évacuées au total et aucun blessé grave.

–––––––––––––––––––––––

Les chiffres deviennent effrayants ce mardi 19 juillet. A cause des incendies qui ravagent la Gironde, 19 300 hectares de forêt sont réduits en cendre. Et le pire, la situation n’est toujours pas maîtrisée malgré les importants moyens terrestres et aériens engagés : plus de 2000 sapeurs-pompiers venus du département et de toute la France, appuyés par 8 Canadairs et 2 DASH (avion disposant d’un réservoir de 10 000 litres d’eau ou de produit retardant, soit 4 000 litres de plus que le Canadair).

En parallèle, les évacuations des habitants et vacanciers continuent – 16 000 pour la seule journée de lundi 18 juillet –, atteignant ainsi le nombre de 32 000 personnes qui ont dû plier bagage.

Délit involontaire à La Teste

A la Teste-de-Buch, alors que 6500 hectares de forêt ont brûlé, 8000 personnes ont été évacuées dernièrement, portant le total des évacués à plus de 20 000 personnes. Une partie de la zone artisanale a été évacuée en fin de soirée, tandis que l’évacuation de l’EHPAD du Pilat s’est terminée dans la nuit. Une partie du zoo de La Teste-de-Buch a été évacué de manière préventive vers le zoo de Pessac. Seuls les plus gros animaux ont dû rester sur place, mais ne sont pas directement menacés par les flammes. 

En Gironde, 2000 sapeurs-pompiers venus de toute la France combattent les feux de forêts Photo : Sdis 33

Face à une situation défavorable, les sapeurs-pompiers continuent ce mardi à défendre des points sensibles sur tous les fronts de l’incendie et des pare-feux sont toujours en cours de réalisation. La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon restent interdites. La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage.

Dans un communiqué de presse, la procureur de la République, Frédérique Porterie a confirmé la thèse d’un incendie involontaire dû à un véhicule-benne qui a connu « une panne subite » provoquant un départ de feu. « Pour l’heure, au regard des éléments recueillis, ces faits ne présentent pas de caractère criminel et s’inscrivent dans un contexte de délit involontaire », précise le procureur.

Un homme en garde à vue

Ce qui n’est pas le cas à Landiras. Frédérique Porterie rapporte « des constatations qui accréditent un acte volontairement malveillant ». Le communiqué mentionne, selon un témoignage, la fuite d’un véhicule après un départ de feu très vite devenu incontrôlable. L’enquête s’interroge « sur l’existence d’un lien entre ce sinistre et d’autres départs de feux constatés sur la zone le même jour », et « trois autres départ de feux constatés entre le 13 et le 15 juillet ». Lundi 18 juillet, un homme a été placé en garde à vue.

A ce jour, 12 800 hectares ont brûlé à Landiras et plus de 8000 personnes ont été évacuées ce lundi, portant le total des évacués à plus de 14 000 depuis le début de la crise. La situation demeure très défavorable et le feu est susceptible de progresser vers l’est avec un vent d’ouest. 

Lundi à 20h45, un nouveau feu s’est déclenché à Vensac, dans le Médoc, et est monté en cime rapidement. Il a parcouru 80 hectares au total. Un camping et un hameau proche ont été évacués pour un total de 550 personnes. 10 largages ont été réalisés par les avions détournés des deux autres incendies jusqu’à la nuit aéronautique. Aucune victime n’est à déplorer. Le feu est désormais éteint. 

La préfecture rappelle qu’une cellule d’information au public est ouverte de 8h à 20h au 0 800 009 763.

Lettre à Emmanuel Macron

Dans une lettre ouverte publiée sur Le Figaro, ce mardi 19 juillet, le président du Département de la Gironde, Jean-Luc Gleyze et le président du Département des Landes, Xavier Fortinon, interpellent le chef de l’État sur la situation. Les deux élus plaident notamment pour une « révision impérative » de la loi :

« Les incendies ont démontré les limites du modèle de financement des SDIS, dont les ressources relèvent essentiellement des Départements, des établissements de coopérations intercommunales et des communes. La loi DemoProx fonde les contributions de ces derniers sur leur population de 2002. Or, n’est-il pas absurde que l’assiette sur laquelle se fixe le financement des secours n’ait pas évolué en 20 ans ? En Gironde et dans les Landes, ce sont 380.000 habitants supplémentaires enregistrés depuis cette date. »

Un renforcement de la « force aérienne nationale de la Sécurité civile » est aussi demandé. Les présidents des départements rappellent que la France ne dispose « que de douze Canadairs sollicités de part et d’autre du territoire national et européen en fonction des besoins ». Enfin, Jean-Luc Gleyze et Xavier Fortinon observent la nécessité d’une « coordination des forces nationales et européennes » dans une perspective stratégique de lutte contre les incendies.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction


#incendies

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options