Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Isulia, Comme un grondement, Festival de l’AG féministe… Vous faites quoi ce week-end ?
Culture 

Isulia, Comme un grondement, Festival de l’AG féministe… Vous faites quoi ce week-end ?

par La Rédaction.
Publié le 7 octobre 2022.
Imprimé le 28 novembre 2022 à 16:20
346 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La première édition d’un festival à Bordeaux « autour des perspectives féministes », un autre qui confirme « l’alliance de découvertes artistiques et l’engagement culturel », et un troisième festival qu’on ne présente plus qui sonde la thématique de l’alimentation, le week-end est chargé à Bordeaux. Sans oublier qu’au-delà, à Gradignan, il y a aussi un salon du livre devenu une référence et, sur l’ensemble de la métropole, le FAB continue.

Octobre réserve encore de belles journées et de beaux rendez-vous culturels. Il prolonge une rentrée artistique riche et dense sur l’ensemble du territoire de la métropole. Notre sélection pour ce week-end n’est pas exhaustive et ne peut faire l’économie de rappeler que la 7e édition du Festival international des arts de Bordeaux est toujours en cours avec notamment un rendez-vous populaire ce week-end autour du pont de pierre proposé dès samedi 10h jusqu’à dimanche.

Sans oublier les 30 ans de Château Palettes ! Ce lieu unique à Bordeaux animé par l’artiste Isidore Krapo présente pour l’occasion une série d’événements du 6 octobre jusqu’au 11 novembre avec, pour clou de l’anniversaire, une soirée le lundi 10/10 autour d’une exposition issue de trente ans de collection.

Si vous avez un événement à partager ou une sortie à conseiller, l’espace des commentaires vous est ouvert.

Isulia : création et indépendance

Le festival Isulia se veut le temps fort annuel de la Fimeb, structure culturelle bordelaise. Cette deuxième édition investit, du 6 au 9 octobre, quatre lieux différents en plein cœur de Bordeaux : la maison écocitoyenne, la guinguette Chez Alriq, les Vivres de l’Art, et l’Iboat.

« Imaginé comme une plateforme pour mettre en avant les cultures émergentes et indépendantes, le festival ambitionne d’allier découvertes artistiques et engagement citoyen », promet la présentation de l’événement. La Fimeb est engagée sur ces questions. Cette structure indépendante œuvre pour le soutien à la création, l’animation de projets collaboratifs, l’accompagnement d’artistes, la production événementielle et le développement de projets éditoriaux.

Engagement et inégalités

Le festival installe son quartier général quai Richelieu, en partenariat avec la Maison écocitoyenne. Depuis jeudi, et jusqu’à dimanche 9 octobre, il propose des formats d’échange sur l’engagement de la jeunesse ou les inégalités de genre dans l’industrie musicale, une projection (ce vendredi soir « Sisters with transistors ») mais aussi des ateliers de découverte d’instruments de création sonore.

Les journées au QG se terminent par des battles de danse, concerts et DJ sets de musiques actuelles et électroniques. Mais la musique résonne aussi dans trois autres structures culturelles de la ville, « des lieux singuliers pour offrir aux artistes un espace de diffusion au plus proche de leur univers ».

Ce vendredi soir, en bord de Garonne à La Guinguette chez Alriq, une soirée future jazz et house réunira Gin Tonic Orchestra, Broken District, et Piaconcept. La soirée de samedi est annoncée plus électronique avec une première partie aux Vivres de l’Art (Tatyana Jane, Sevenbeatz, Dj Donna) puis un format club à l’Iboat (Djedjotronic, Bambi & Hewan Aman, Club Nuggets).

Infos sur la journée de vendredi
Infos sur la journée de samedi

Comme un grondement… du ventre

Du 1er au 9 octobre, l’Université populaire de Bordeaux organise son festival « Comme un grondement des ventres », qui interroge notre rapport à l’alimentation :

« Manger est l’acte le plus banal, mais aussi essentiel, de notre vie quotidienne. Et si le quotidien est politique, manger l’est d’autant plus qu’il est vital. Il justifie que les sociétés humaines s’organisent de façon à pouvoir s’alimenter (au mieux). Mais alors pourquoi meurt-on encore de faim aujourd’hui dans le monde? Depuis quand produisons nous 10 millions de tonnes de gaspillage alimentaire par an en France ? Est-ce que notre alimentation nous rend malades ? »

Jour du Grondement

Grosse journée samedi 8 octobre pour le festival. En extérieur, rue des Douves, le programme est chargé : atelier cuisine par l’association VRAC, sensibilisation au compost avec Au ras du Sol, ateliers d’écriture ou jeux de société, et banquet festif, avec la cuisine de l’association 1,2,3 c’est parti.

A 21h, c’est l’heure du bal blédard du Quercy par MCker6, à mi-chemin entre le Bal trad. Entre 22h et minuit, la scène est ouverte pour des sets de Dj.

Programme et informations sur la page Facebook de l’événement

Festival de l’AG féministe : 8 mars en vue

L’Assemblée Générale Féministe de Gironde organise son premier festival « De l’intime au social ». Il se tiendra de 10h à 22h à la Halle des Douves, samedi 8 octobre. Dans un contexte de montée des populismes en Europe, et face au recul de certains droits fondamentaux des femmes, l’événement, au-delà du cadre festif, se veut un « moment d’élaboration collective autour des perspectives féministes ». Le festival vise également à préparer et construire la journée de grève féministe du 8 mars.

Luttes et enjeux féministes

La journée sera articulée autour de tables rondes et d’ateliers. Parmi ces derniers, un atelier sur la thématique du consentement et son apprentissage aux plus jeunes ; un autre orienté sur la précarité économique des femmes, vecteur d’inégalité et de dépendance à un système capitaliste ; ou encore un atelier sur la situation des femmes iraniennes et leur lutte contre le totalitarisme. Des ateliers, en fin d’après-midi, « plus ludiques » proposeront de s’initier à l’écriture poétique et au slam, ou à l’expression corporelle avec la Batucada. Dans la soirée, des jeux et un DJset du collectif bordelais Medusyne, qui promeut l’égalité dans la milieu culturel, sont programmés.

À noter qu’un système de garderie pour les enfants sera mis en place. Des ateliers sont également prévus pour les enfants dans l’après-midi, animés par des professionnels de l’animation et du Planning Familial.

Programme et informations à retrouver sur la page Facebook de l’événement

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 553 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député RN Grégoire de Fournas rattrapé par ses travailleurs étrangers

par Walid Salem. 1 419 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×