Enquêtes et actualités gavé locales


Des idées de sorties pour ce long week-end à Bordeaux, qu’il fasse ☀️ ou qu’il 🌧️

Peu importe la météo, les expositions et les activités de plein air ne manquent pas à Bordeaux pour ce pont du 15 août. Voici une sélection d’événements présentée selon les caprices du temps : Denis Monfleur au Musée des Beaux-Arts, Kapwani Kiwanga à Capc, Dalí aux Bassins des lumières, une sortie à vélo rive droite, du sport sur les bords de Garonne ou un jeu de piste au Grand Théâtre. Ça se trouve, il sera possible de tout faire !

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Des idées de sorties pour ce long week-end à Bordeaux, qu’il fasse ☀️ ou qu’il 🌧️

Voilà un mois d’août bien capricieux qui fait tourner la tête des vacanciers… vers le ciel. Va-t-il pleuvoir ou va-t-il faire beau ? A la veille d’un long week-end de quatre jours, c’est ni oui ni non. Dans les deux cas, à Bordeaux, il y a de quoi faire et la rédaction a une sélection d’activités à vous proposer, que vous soyez « Sous le soleil exactement » ou « I’m Singing in the Rain ».

☔ Bordeaux sous la pluie ☔

Il pleut ? Pas de panique. Les musées et autres lieux regorgent d’expositions à ne pas rater, qu’on vous conseille même s’il fait beau et chaud. La fraicheur d’un Musée des Beaux-Arts, d’un Capc, ou d’une Base sous-marine vous fera le plus grand bien.

« Le Peuple de Pierre » de Denis Monfleur au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

D’étranges créatures minérales ont investi début juin le jardin de l’Hôtel de Ville, le Musée et la Galerie des Beaux-Arts. Une centaine de sculptures de Denis Monfleur jalonnent le parcours du visiteur, dès l’entrée dans le parc avec ses têtes Monumentales, dont la plus grande pèse 7 tonnes.

C’est la première exposition d’une telle envergure qu’un musée français consacre au sculpteur né à Périgueux en 1962, un artiste « complètement inclassable, à la fois archaïque et moderne », estime Sophie Barthélémy, directrice du Musba. 

« Denis Monfleur compte parmi les derniers artistes à pratiquer la taille directe, un exercice difficile qui exige une grande précision dans le geste. Il prend le parti radical de travailler les grosses pierres et les plus dures, le granit puis les pierres volcaniques. Il aime jouer sur les différents rapports d’échelles et les différentes textures. »

« Le Peuple de Pierre » de Denis Monfleur dans le jardin de l’Hôtel de VillePhoto : ADAGP, Paris, 2023 (photo : F. Deval)

Toucher à volonté

L’invitation de l’artiste au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux n’avait pas l’objectif de dresser une rétrospective, « même si on réunit une centaine d’œuvres », une première pour l’artiste. Sophie Barthélémy a voulu « un retour sur ses dernières années avec des pièces jamais montrées au public ». 

Une quinzaine d’œuvres exposées entrent en résonance par leurs correspondances thématiques ou formelles, avec les collections permanentes de peintures et de sculptures. L’Exécuté, un hommage aux prisonniers politiques, est ainsi agenouillé devant deux toiles d’Alessandro Magnasco représentant des galériens dans le port de Gênes.

« Magnasco est un artiste assez rare de l’école italienne du XIXe siècle, j’étais très heureux de voir ces peintures à Bordeaux, raconte Denis Monfleur. J’ai compris que mon supplicié aurait toute sa place à leur côté, et suis fier si cela permet de découvrir ou de revoir Magnasco. »

Outre le dialogue établi avec les œuvres du musée, un autre dialogue est permis avec les spectateurs : celui du toucher. Toutes les œuvres présentées à la Galerie du musée pourront être découvertes du bout des doigts et à coup de caresses.

Plein tarif : 8€ – Tarif réduit : 4,50€ – Etudiant de -26 ans : 2€
Ouvert tout ce week-end (même le mardi exceptionnellement)
Plus d’infos sur le site du musée

« Retenue » de Kapwani Kiwanga au Capc Musée d’art contemporain

Rarement une installation dans la grande Nef du Capc a habité autant les volumes. Elles ont été nombreuses à avoir une lecture guidée par la gravité terrestre, avec souvent le sol comme premier socle. Dans « Retenue » de Kapwani Kiwanga, l’attention du spectateur est aussitôt appelée par l’espace du lieu, dans ses trois dimensions.

On rentre ici comme dans une pensée. Avec son ampleur, l’œuvre envahit le spectateur comme le ferait la vague d’un océan. Elle interpelle par la grâce de ses arcs qui tombent du ciel, par ses matières épurées, comme par son monochrome de rêverie. La première impression traduit un regard qui flotte comme par magie.

« Retenue » de Kapwani Kiwanga au Capc Musée d’art contemporainPhoto : ADAGP, Paris, 2023 (photo : Arthur Péquin)

Pour lancer ses célébrations des 50 ans, le Capc Musée d’art contemporain attaque fort avec Kapwani Kiwanga. Si le projet a été pensé en relation avec l’histoire du lieu – ce que beaucoup d’autres ont eu à faire –, son approche a le mérite de bien conjugué cette thématique avec la « palette » de l’artiste. La corde, 53 kilomètres de fils tressés à l’ancienne dans une corderie locale, est une référence à l’histoire naval de la ville ; Le bleu indigo, pigment végétal, celui d’une plante connue du commerce triangulaire ; et l’eau, écho à la Garonne toute proche. 

Kapwani Kiwanga, d’origine tanzanienne, est née en 1978 à Hamilton en Ontario au Canada. Elle vit et travaille à Paris. Elle a été remarquée à la dernière Biennale d’art de Venise, où elle aura la charge du pavillon canadien pour la biennale de 2024.

Plein tarif : 8€ – Tarif réduit : 4,50€ – Etudiant de -26 ans : 2€
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h
Plus d’infos sur le site du musée

Dalí et Pink Floyd à la Base sous-marine

60 ans du travail de Salvador Dalí s’étalent sur les murs de la Base sous-Marine à Bordeaux. Pour leur quatrième saison, Les Bassins de Lumières font à nouveau le choix de la couleur et de la féérie pour cette exposition immersive avec le maître catalan du surréalisme.

Comme pour Gustav Klimt et Paul Klee en 2020, Monet, Renoir, Chagall et Yves Klein en 2021, Venise, de Canaletto à Monet, Joaquín Sorolla et Destinations Cosmos en 2022, la découverte de Salvador Dalí se fait à travers les paysages surréalistes et métaphysiques de l’artiste. Son univers onirique si particulier est porté par les riffs de Pink Floyd, un groupe légendaire pour son environnement sonore.

En musique donc, peintures, dessins, photographies, installations, films et images d’archives nous font découvrir la personnalité unique du célèbre peintre à la moustache.

Plein tarif : 15€ – Tarif Senior : 14€ – Tarif réduit : 12,5€ – Tarif jeune (6-25 ans) : 9€
Ouvert tous les jours
Plus d’infos sur le site des Bassins de Lumière

😎 Bordeaux sous le soleil 😎

Il faut beau enfin ! Mais la route et les embouteillages vous découragent pour regagner la côte atlantique ? Rien n’est perdu ! A Bordeaux et ses alentours, il y a largement de quoi faire pour passer un bon week-end. Pensez quand même à prendre un chapeau et une crème solaire.

Rando vélo au départ de Bordeaux pour un tour des coteaux

Enfourchez votre vélo pour une boucle de 16 kilomètres rive droite. Accessible à tous les niveaux car relativement plat, ce circuit de 2h30 (sans compter les pauses) est l’occasion de découvrir Bordeaux autrement.  

Traversez le pont de pierre vers La Bastide, jusqu’à apercevoir l’inévitable lion bleu de l’artiste Xavier Veilhan. Prenez à droite et suivez le quai Deschamps jusqu’au Parc aux Angéliques, puis la passerelle Eiffel. Après 500 mètres, tournez à gauche rue Matteoti, sur la commune de Floirac, puis prenez la piste cyclable jusqu’au Parc des étangs.

Des coins méconnus

C’est ici que vous pourrez faire une première halte. D’une superficie de 3 hectares (dont 2 ha occupés par l’étang), le Parc des étangs se prête à une promenade sur un chemin piéton de près de 800 mètres qui entoure le plan d’eau où flottent d’étonnants radeaux-jardins.

C’est reparti. Au bout de la piste cyclable, prendre à gauche, rue Jules-Guesdes, jusqu’au parc du Castel et son château qui va bientôt accueillir un espace de restauration, une galerie d’art, et une résidence de cuisiniers étrangers. Après une (forte) montée de 400 mètres sur l’avenue Jean-Lassauguette – rassurez-vous, c’est la seule –, vous passez devant l’église Saint-Vincent. Plus loin, vous pouvez accéder au parc de l’Observatoire, un lieu magnifique qui domine la ville de Bordeaux (visite samedi matin sur réservation, sauf qu’il n’y a plus de places pour ce samedi 12 !). 

Le Château du Castel à Floirac va bientôt accueillir des cuisiniers du monde entier Photo : DR

Poursuivez jusqu’à la rue Pierre-Sémirot, puis prenez à gauche le chemin de Cornier. Vous rejoignez la passerelle, en prenant la deuxième sortie au premier rond-point, puis rue des Chênes au deuxième giratoire. Ensuite, prenez le chemin de la Caussade. Au prochain giratoire, prenez la troisième sortie. Puis empruntez l’avenue René-Cassagne. Plus loin, rattrapez la rue Pierre-Bérégovoy. Après 700 mètres, tournez à gauche rue Dumune pour rejoindre le Parc Cypressat, et continuez vers l’église Saint-Romain. Ne vous pressez pas, prenez le temps de découvrir les lieux. Vous êtes presque à mi-chemin.

De parc en parc

Après la rue Emile-Zola, passez devant l’ancienne distillerie de la Vieille Cure, un lieu malheureusement fermé au public qui recèle des trésors de street-art. Au prochain rond-point, tournez rue Aristide-Briand. Continuez sur la piste cyclable qui longe le Parc et le Rocher de Palmer. Passez le pont des Collines et longez l’avenue de la Libération. Prenez à gauche rue Izzet-Koç et au prochain giratoire, allez rue Saint-Cricq.

Vous passez devant le Château et la ferme pédagogique des Iris où vous croiserez ânes gascons, brebis landaises, poules de race, poneys landais, chèvres et bouc pyrénéens. Plus loin, vous pouvez accéder au Parc de l’Ermitage. Attention, depuis le 9 août, la baignade est y strictement interdite en raison de la présence de cyanobactéries.

Pour le retour dans le centre de Bordeaux, il est possible de longer la Garonne par une piste cyclable en pointillé, ou de prendre les navettes BAT³. Juste avant, il est recommandé de visiter le vieux Lormont, ses lavoirs et ses musées. En chemin, le bateau fait un détour à la Cité du vin. Sur le BAT³, seuls six vélos peuvent embarquer.

Carte du parcours Photo : Bordeaux Métropole

A part le trajet en BAT³ (au prix d’un ticket TBM), tout est gratuit si vous avez déjà un vélo
Plus d’infos (et d’autres balades) sur le site de Bordeaux Métropole

Quartiers Sports rive droite pour goûter à de nombreuses activités

Pour une activité physique intense, direction Quartiers Sports ! La troisième édition de l’événement initié par la Ville de Bordeaux a lieu jusqu’au 26 août. Son principe : proposer des animations sportives, culturelles et ludiques itinérantes dans tous les quartiers de Bordeaux. 

Ce week-end, c’est au square Toussaint-Louverture (face au Jardin Botanique) que ça se passe. De 14h à 20h, il sera possible de pratiquer gratuitement plusieurs sports comme le rugby, la boxe, l’escalade, le skate, la capoeira, le breakdance, la course d’orientation, le yoga, le taekwondo ou encore, la randonnée pédestre. 

Dès vendredi, un mur d’escalade sera disponible. Pour animer les activités, des clubs et associations bordelaises seront présents comme le Bec Rugby, Bordeaux skate culture, Football Ecologie France ou encore la Recyclerie sportive. Des ateliers artistiques et bien-être devraient également être de la partie.

Plus d’infos sur le site de la ville de Bordeaux

Faites le détective sur un jeu de piste au Grand Théâtre

Samedi 12 et mardi 15 août, jouez les détectives ! Un vol vient d’être commis au Grand Théâtre et le voleur est en fuite dans la ville. Pendant 2h30, plusieurs équipes devront s’affronter pour démasquer le coupable. Une série de quizz et d’énigmes viendront pimenter l’expérience et l’ensemble du matériel sera fourni sur place. 

Le rendez-vous est donné au niveau de l’horloge, sur la place de la Comédie (côté rue Sainte-Catherine). Ce jeu de piste (accessible à tous) permet de découvrir le centre-ville différemment, grâce au parcours imaginé autour du patrimoine Bordelais. Les participants se retrouveront à la fin pour mettre en commun les indices récoltés. Cerise sur le gâteau : une récompense est prévue pour les vainqueurs. 

Les horaires varient également en fonction de la journée. Samedi, deux créneaux sont disponibles : 10h pour les plus matinaux et 21h pour une expérience nocturne. Mardi, le jeu de piste est organisé à 14h. Il est possible de réserver sa place dès maintenant sur le site en ligne Bordeaux Visite. D’autres activités découvertes y sont disponibles telles que des chasses au trésor ou des quizz interactifs.

Tarif adulte : 13,50€ – Tarif 6 à 12 ans : 7,50€ – Gratuit -6 ans
Plus d’infos sur le site de Visiter Bordeaux


#Base sous marine

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options