Enquêtes et actualités gavé locales

Après l’attaque d’Annecy, la permanence du député Prud’homme à nouveau taguée par l’extrême droite

La permanence du député LFI à Villenave-d’Ornon a été dégradée ce vendredi 9 juin. Une plainte va être portée.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Après l’attaque d’Annecy, la permanence du député Prud’homme à nouveau taguée par l’extrême droite

« Vos migrants, nos morts » et la signature « Nation révoltée », marquée d’une croix celtique : c’est le tag inscrit dans la nuit de jeudi à vendredi sur la permanence du député France insoumise de Gironde, à Villenave d’Ornon.

« Les xénophobes et racistes ont des réflexes aussi moisis que leur pensée, a réagi l’élu sur Twitter. Ils peuvent bien taguer ma permanence, mes convictions humanistes et anti-racistes n’en sortent que renforcées. »

Loïc Prud’homme conclut son post avec le hashstag #Annecy. Cette dégradation de ses locaux situés à Villenave-d’Ornon – déjà visés précédemment par des groupuscules d’extrême droite – intervient en effet au lendemain de l’attaque d’enfants en Haute-Savoie. Selon l’entourage du député, une plainte va être déposée.

L’assaillant est un ressortissant syrien, installé en Suède pendant la guerre civile dans son pays. Il venait de faire une demande d’asile en France, rejetée début juin puisqu’il avait déjà obtenu le statut de réfugié en Suède.


Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

À lire ensuite


A Cestas, un vote de « privilégiés qui ne se rendent pas compte du risque de l’extrême droite »

Photo : GF/Rue89 Bordeaux

A Saint-Laurent-des-Combes, un vote RN aux arômes de grands crus et de raisins de la colère

Photo : JL/Rue89 Bordeaux

Plus d'options