Enquêtes et actualités gavé locales

Palestiniens et Israéliens à Bordeaux dans les affres de la guerre à Gaza

Après les attaques du Hamas le 7 octobre, la sidération a frappé de nombreux Palestiniens et Israéliens à Bordeaux. Qu’en est-il de la riposte de l’Etat hébreux ? Dans ce premier volet de notre dossier consacré aux répercussions de ce conflit, « Bordeaux sous la guerre Israël-Hamas », les réactions sont partagées entre crainte et déception.

,
Édition abonnés
Palestiniens et Israéliens à Bordeaux dans les affres de la guerre à Gaza

Safia et Adel (pseudonymes) sont tous les deux Palestiniens. L’une est née à Ramallah, en Cisjordanie occupée. L’autre n’a jamais foulé la terre de ses aïeux, ayant grandi dans un camp de réfugiés en Syrie. Ils vivent à Bordeaux depuis plusieurs années. L’une par choix, l’autre contraint à l’exil.
Hervé Rehby, lui, est cardiologue et président du centre israélite Yavné à Bordeaux. Il vit « à cheval entre là-bas et ici pour des raisons professionnelles et des engagements associatifs ». Là-bas, c’est à Ashkelon, ville israélienne à une dizaine de kilomètres du nord de la bande de Gaza. Sa femme et ses enfants y habitent.
Depuis les attaques du 7 octobre perpétrées par le Hamas, les trois Bordelais partagent le même sentiment de « sidération ».
>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

Plus d’un mois après le début de la guerre entre Israël et le Hamas, quelles répercussions sur les Bordelais juifs ou d’origine palestinienne, ainsi que sur l’entente et le dialogue inter-religieux ? Nous sommes allés à la rencontre de citoyens, nous avons interrogé des politiques et des religieux, pour comprendre les craintes comme les colères que ce conflit provoque dans les esprits.

Voir tous les articles

#Guerre Israël Hamas

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


« Israéliens et Palestiniens doivent avoir le courage de tourner le dos à cette négation de l’autre »
La communauté juive bordelaise est-elle épargnée par l’antisémitisme ?
Nouveau soutien financier au fonds Gaza de Médecins Sans Frontières voté à l’unanimité au conseil municipal de Bordeaux 

Photo : WS/Rue89 Bordeaux

Partager
Plus d'options