Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
663 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

La programmation de la Rock School Barbey chamboulée par des problèmes techniques

Tous les concerts prévus jusqu’à la fin de l’année 2023 à la Rock School Barbey sont déplacés, celui de Nick Waterhouse ce mardi soir annulé. L’équipe de la salle bordelaise espère faire des réparations sur les ponts de lumière de la grande scène, qui menacent de tomber, pour reprendre sa programmation début 2024, avant la rénovation attendue fin 2026.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

La programmation de la Rock School Barbey chamboulée par des problèmes techniques

« Nous sommes contraints de supprimer, d’annuler, de déplacer ou de reporter tous les concerts prévus dans la grande salle », indique ce mardi 21 novembre l’équipe de la Rock School Barbey.

Le concert de Nick Waterhouse prévu ce soir mardi 21 novembre est annulé (billets automatiquement remboursés). Johan Papaconstantino (le 25 novembre) et Girls in Hawaii (le 30) son déplacés au Krakatoa, le 7 décembre pour les deux concerts. KIK (24 novembre) se produira au Rocher de Palmer à la même date. Kalika (7 décembre) est maintenu et déplacé dans le club de Barbey.

Les billets achetés restent valables dans les nouveaux lieux. Pour les remboursements, s’adresser au plateformes et lieux où les billets ont été achetés.

La salle de spectacle bordelaise empile les tuiles depuis le début de cet automne. Après la panne qui a touché ses éclairages de sécurité (évacuation, sortie de secours…) début octobre, et qui a contraint le lieu à une fermeture de deux semaines, un nouveau problème au niveau des ponts de lumière de la grande salle l’oblige à jongler avec ces dates prévues en cette fin d’année.

« Pas prendre de risques »

Eric Roux, directeur de Parallèles Attitudes Diffusion, l’association qui gère la Rock School Barbey, dit ne pas « vouloir prendre des risques ».

« A chaque extrémité des quatre ponts d’éclairages, un moteur est fixé à sur la charpente métallique de la structure de Barbey. C’est les mêmes depuis les travaux de 1997 et, malgré un contrôle annuel, ils commencent à bouger de manière anormale. Si ça tombe, ça tombe sur le public ! »

Plusieurs « solutions de repli » ont donc été envisagées « pour permettre aux concerts de se tenir », « étant donné que les travaux de rénovations ne vont pas démarrer avant 2 ans et demi ». Le chantier est au stade de l’appel d’offres d’architecte.

« On a voulu en acheter des neufs et les installer, poursuit Eric Roux. Mais l’installateur a refusé de le faire quand il a vu que la structure n’était pas habilitée à les porter. Demain [ce mercredi], on a une réunion avec la mairie et des professionnels du spectacle pour voir ce qu’on peut envisager. »

Eric Roux, espère que « la solution envisageable pourrait être mise en œuvre rapidement » et « raisonnablement » reprendre les concerts en janvier à la Rock School Barbey. En attendant, « toutes les autres activités fonctionnent » : les cours, les répétitions, comme les sessions studios.


#musique

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options