Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
669 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

L’école nationale de la magistrature joue l’ouverture pour la justice

Lors de l’audience solennelle qui s’est tenue ce vendredi 9 février au Palais des congrès de Bordeaux, 445 élèves magistrats ont prêté serment, en présence d’Emmanuel Macron. Cette promotion historique, qui répond aux recrutements en cours dans la justice, annonce aussi une volonté de diversifier les profils et les origines des auditeurs.

,
Édition abonnés
L’école nationale de la magistrature joue l’ouverture pour la justice
445 auditrices et auditeurs de justice ont prêté serment ce vendredi au Palais des congrès de Bordeaux

« Ce jour, dont vous vous souviendrez toute votre vie, sera à jamais marqué par l’empreinte de cet avocat de caractère et de profession, qui combattit sa vie durant pour les Lumières, pour la justice, pour la France, ce qui était pour lui trois fois le nom de son idéal. »

Au palais des congrès de Bordeaux, Emmanuel Macron devant les futurs magistrats, comme avant lui celui d’Isabelle Gorce, Première présidente de la cour d’appel de Bordeaux, a salué Robert Badinter, dont le décès a été annoncé ce vendredi 9 février. Une minute de silence a été respectée à la mémoire de l’ancien ministre de la justice, artisan de l’abolition de la peine de mort en France.

« Réarmer notre justice »

Le chef de l’Etat a indiqué qu’un hommage national lui sera prochainement rendu. Puis il a expliqué les raisons de sa présence à Bordeaux pour la prestation de serment des nouveaux auditeurs de justice en ce « jour majeur pour la Nation » :

« Vous constituez en effet la promotion la plus importante de l’histoire de notre République. Tel est le sens de cette promotion : réarmer notre justice, depuis trop longtemps sous-dotée. »

Alors que cette audience solennelle a traditionnellement lieu dans la salle des pas perdus de la cour d’appel de Bordeaux, l’école nationale de la magistrature a dû pour la première fois se délocaliser pour accueillir cette promotion forte de 459 élèves (à 76% des femmes) – mais 445 ont pu être présents vendredi. Une partie de la formation de l’ENM se déroulera par ailleurs dans de nouveaux bâtiments au Grand Parc.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#éducation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options