Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
# 1 Médecine de patience
Un voyage en amont
En attendant son départ, début septembre 2014, pour un périple en kayak qui doit le conduire d’Anvers à Pontoise, dans le sillage de l’écrivain Robert-Louis Stevenson, Donatien Garnier revient sur le texte de son illustre devancier : « Un voyage intérieur » et en profite pour se poser quelques questions sur le voyage, ce voyage, et quelques autres sujets croisés en route.
Blogs Un voyage en amont 

# 1 Médecine de patience

par Donatien Garnier.
Publié le 1 juillet 2014.
Imprimé le 26 octobre 2021 à 10:56
3 998 visites. 1 commentaire.

3voix_blog_En attendant son départ, début septembre 2014, pour un périple en kayak qui doit le conduire d’Anvers à Pontoise, dans le sillage de l’écrivain Robert-Louis Stevenson, Donatien Garnier revient sur le texte de son illustre devancier, « Un voyage intérieur », et en profite pour se poser quelques questions sur le voyage, ce voyage, et quelques autres sujets croisés en route.

Je commence ce blog, deux mois avant mon départ. Dix ans après le lancement du projet Stevenson en kayak. Dix mois après l’avoir ajourné une première fois, un mois après l’avoir ajourné une deuxième fois, une semaine après l’avoir ajourné une troisième fois. Je commence ce blog pour commencer le voyage. Je commencer ce blog pour conjurer un quatrième ajournement.

Chaque jour, je vais relire un chapitre du Voyage à l’intérieur et, comme des notes de voyages, consigner ici mes impressions et mes notes. J’ai déjà utilisé cette médecine de patience il y a dix mois et je relirai aussi les petits textes alors jetés sur des cartes de correspondance vierges.

Hier, je suis tombé sur le poème n° 56 de la VIe Poésie Verticale de Roberto Juaroz. Je l’ai considéré avec attention parce qu’il contenait le mot voyage. Je l’ai regardé sous plusieurs angles et j’y ai reconnu ce dont, sans le savoir, je cherchais à parler.

Une des raisons majeures du voyage
est de brouiller le chemin
pour que personne ne puisse
contrôler nos traces.

Mais nos traces ne serait-elles pas
un autre chemin que quelqu’un brouille
pour que personne ne puisse contrôler les siennes ?

Dans un monde de traces superposées
Seules sont libres celles qui ne s’accommodent pas
De la lenteur sableuse de leurs pas,
Mais les précèdent et les guident

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

MalEn collaboration
avec La Machine à Lire
Librairie sponsor de
« Stevenson en kayak »

 

 

Voir tous les articles de ce blog
Article actualisé le 03/07/2014 à 23h49
L'AUTEUR
Donatien Garnier
Donatien Garnier
poète, écrivain et journaliste, portraituré par Hélène David

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 492 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 162 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 099 visites. 1 commentaire.
×