Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
# 5 Surface de réparation
Un voyage en amont
En attendant son départ, début septembre 2014, pour un périple en kayak qui doit le conduire d’Anvers à Pontoise, dans le sillage de l’écrivain Robert-Louis Stevenson, Donatien Garnier revient sur le texte de son illustre devancier : « Un voyage intérieur » et en profite pour se poser quelques questions sur le voyage, ce voyage, et quelques autres sujets croisés en route.
Blogs Un voyage en amont 

# 5 Surface de réparation

par Donatien Garnier.
Publié le 23 juillet 2014.
Imprimé le 01 août 2021 à 16:17
3 905 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

3voix_blog_En attendant son départ, début septembre 2014, pour un périple en kayak qui doit le conduire d’Anvers à Pontoise, dans le sillage de l’écrivain Robert-Louis Stevenson, Donatien Garnier revient sur le texte de son illustre devancier, « Un voyage intérieur », et en profite pour se poser quelques questions sur le voyage, ce voyage, et quelques autres sujets croisés en route.

« Ô chercheurs, ô trouveurs de raisons pour s’en aller ailleurs. » Saint-John Perse, Anabase, Poésie/Galimard.

Je ne suis pas le seul à attendre. Mes voisins attendent. La ville entière attend. Il y a plusieurs couches, plusieurs degrés, plusieurs surfaces d’attente. Je suis assis sur une pelouse du Jardin Public, à Bordeaux. Je regarde les grands arbres fouillés au corps par les bourrasques, j’observe les gros cumulus gris hésiter entre la guerre et la paix. J’entends le silence épais qui rôde derrière les grilles. Nous savons tous quelle clameur il contient et ce qu’il faudrait pour la libérer. Devant nous, un piano à queue et un micro. Ils attendent, eux aussi. Je me demande s’il est possible de jouer de la musique et de lire de la littérature dans de telles conditions. Mon avis est plutôt que non. Que François Rossé et Emmanuelle Pagano n’y parviendront pas.

Il y a d’abord une note, puis deux, puis trois. Le début hésitant d’une averse. Un murmure. La désocclusion secrète d’une source. Quelque part une brèche a du s’ouvrir car c’est maintenant un flux vif et limpide qui court, glisse, rebondit, cherchant activement son chemin par, entre, dessus, dedans, solide, friable, raccourci, détour, Monk, Debussy. Le piano s’est tu. Le texte s’élance à son tour dans le méandre vacant. Il saisit l’eau dans sa jouissance impatiente. Il enregistre l’eau dans son obstination géologique. Il rappelle les clivages : eau sauvage/eau domptée, eau frontière/eau miroir, eau filante/eau tisseuse… Mon kayak est sur ces eaux.

On revient au silence, heureux du voyage. Le silence est intact. Il ne s’est pas déchiré. Il n’a pas prêté sa voix à l’euphorie de la victoire. C’est bien ici qu’il fallait être, en kayak, sur les eaux improvisées de François Rossé et celles, composées, d’Emmanuelle Pagano.

Emmanuelle Pagano et François Rossé étaient invités par le Festival Littérature en Jardin organisé par Permanences de la Littérature, le vendredi 4 juillet à 18h30. Pendant ce temps l’équipe de France de perdait en quart de final de la coupe du monde de football contre l’équipe d’Allemagne.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

MalEn collaboration
avec La Machine à Lire
Librairie sponsor de
« Stevenson en kayak »

 

 

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Donatien Garnier
Donatien Garnier
poète, écrivain et journaliste, portraituré par Hélène David

En BREF

Covid-19 : Port du masque obligatoire dans les zones touristiques en Gironde

par La Rédaction. 762 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : La Gironde en alerte maximale

par La Rédaction. 4 286 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Girondins de Bordeaux : nouveau proprio et « ancien » logo

par Walid Salem. 714 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×