Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
730 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Plus fort que Macron et Juppé, Rue89 Bordeaux soutenu de gauche à droite !

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Plus fort que Macron et Juppé, Rue89 Bordeaux soutenu de gauche à droite !

Depuis 8 jours, les soutiens publics à Rue89 Bordeaux émanent de tous les horizons politiques. Média non partisan mais engagé, notre site d’information veut cultiver son indépendance grâce à l’aide de ses lecteurs.

Qui peut se vanter d’avoir derrière lui à la fois la CIP (coordination des intermittents et précaire) et CPNT (chasse pêche nature et tradition) ?

Rue89 Bordeaux, et oui ! Ce lundi, notre campagne de financement participatif a d’abord été relayée par la CIP Gironde, qui a même versé son écot à notre collecte. En fin de journée, le groupe Les Républicains-CPNT au conseil régional s’est fendu d’un communiqué de presse à propos de la subvention d’un million d’euros à TV7 (la chaine du quotidien Sud Ouest) :

« Si nous regrettons que l’exécutif ne se soit pas saisi de la question, la situation financière de Télim TV (chaine diffusée dans l’ex région Limousin, NDLR), aujourd’hui placée en redressement judiciaire, de Rue89 Bordeaux, contrainte de faire appel au financement participatif pour assurer sa pérennité, ou encore de Radio Pulsar à Poitiers et de Radio Grand Brive, qui luttent pour leur survie, justifieraient ainsi amplement une aide de la Région. »

Depuis la semaine dernière, de l’adjointe au maire de Bordeaux, Virginie Calmels, à ses opposants Delphine Jamet ou Matthieu Rouveyre, les soutiens sont venus de tous les côtés (sauf d’extrême-droite).

Rue89 Bordeaux n’a jamais bénéficié de subventions locales, et n’a pas l’intention de le faire, quelles que soient ses difficultés. Nous remercions cependant ces élu-e-s et militant-e-s pour leurs messages, marque d’attachement à notre travail et notre engagement dans la vie démocratique locale, des manifs contre la loi El Khomri au conseil municipal. Et qu’ils n’héistent pas à porter la bonne parole, il n’y a plus que 38 jours pour offrir un avenir à Rue89 Bordeaux.

Mais nous n’imaginons pas ce dernier sans une forme de légitimité populaire telle que celle recherchée aussi par nos élu-e-s. Si nous avons recours à la plateforme Ulule, c’est parce que Rue89 Bordeaux, média gratuit mais non financé à 100% par la publicité, a besoin du soutien financier de nos lecteurs.

Le lien de la campagne de financement participatif de Rue89 Bordeaux : cliquez ici


#financement participatif

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Plus d'options