Enquêtes et actualités gavé locales


Notre campagne Ulule : « Rue89 Bordeaux, de bonnes conditions de travail »

A Rue89 Bordeaux, nous sommes une petite dizaine de pigistes qui aimons y bosser. Et ce n’est pas le côté vénal de la force qui nous guide… Il n’y a pas vraiment de corrélation entre la quantité de travail que nous fournissons pour la très grande majorité des articles et notre rémunération. Ce qui nous …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Notre campagne Ulule : « Rue89 Bordeaux, de bonnes conditions de travail »

Malika Ouaddah (DC/Rue89 Bordeaux)
Malika Ouaddah (DC/Rue89 Bordeaux)

A Rue89 Bordeaux, nous sommes une petite dizaine de pigistes qui aimons y bosser. Et ce n’est pas le côté vénal de la force qui nous guide… Il n’y a pas vraiment de corrélation entre la quantité de travail que nous fournissons pour la très grande majorité des articles et notre rémunération. Ce qui nous guide, c’est surtout la certitude de bien travailler, si ce n’est au paradis salarial, du moins à ce qui peut se rapprocher d’un paradis journalistique

Car ce que j’aime chez Rue89 Bordeaux, c’est la possibilité d’explorer des pans de l’actualité ou de la société qui ne sont peut-être pas suffisamment explorés ailleurs et de pouvoir travailler dans de bonnes conditions en prenant le temps d’explorer un sujet alors que la société nous pousse à la course. Je m’étais toujours dit que si un site Rue89 Bordeaux voyait le jour, j’aimerais y bosser. J’aimais, la liberté de ton et le côté parfois décalé des articles du « site-mère » et le choix de sujets qui n’étaient pas traités ailleurs et/ou pas de la même manière. C’est cet esprit que j’ai retrouvé à Rue89 Bordeaux que j’aime depuis les débuts et que je suis heureuse de voir perdurer au-delà du 14 juillet !


#financement participatif

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Plus d'options