C’est quoi un Smombie, qui alerte tant la gendarmerie de la Gironde ?
Société 

C’est quoi un Smombie, qui alerte tant la gendarmerie de la Gironde ?

Sur sa page facebook, la gendarmerie de la Gironde fait état de 475 piétons morts en 2018 dans des accidents de la route en France. Le smombie, une des causes, est pointé du doigt.

Un smombie ?! En gros, c’est une personne qui a les yeux rivés sur l’écran de son téléphone mobile. Pour décrire sommairement sa silhouette : il s’agit d’un piéton, une main portée à hauteur des yeux, et la tête penché suffisamment en avant jusqu’à perdre de vue le chemin qui se présente à lui et négliger son environnement.

« Mais bien sûr ! » dites-vous… Vous en avez tous vus, ou vous l’êtes vous-même. Il s’agit donc d’un smombie, un mot-valise fait avec « smartphone » et « zombie » (cqfd). Si le phénomène prête à sourire ou à d’autres réactions – comme l’agacement ou le mépris –, il est en revanche très pris au sérieux par les pouvoirs publics.

C’est sans doute ce qui a poussé la gendarmerie de la Gironde à prévenir, dans un post sur sa page Facebook datant du 11 avril, que ce genre de comportement « est très dangereux lorsqu’on traverse une rue, même sur un passage piéton… »

« Selon les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, on a dénombré 3259 morts sur les routes en 2018 dont 475 piétons (15%) soit presque autant qu’à moto », ajoute l’avertissement.

Mot de l’année 2015

Elu mot de l’année 2015 en Allemagne par les jeunes, le smombie pousse les sociologues à déchiffrer ses causes. Une science qui répond au nom de « captologie » tend à lancer « un véritable signal d’alerte pour une économie de l’attention plus éthique, plus responsable et surtout plus respectueuse des véritables besoins des utilisateurs ».

En effet, selon une étude allemande menée en 2014 dans six capitales européennes, 17 % des piétons de grandes villes auraient un comportement à risque avec leur smartphone qui serait ainsi à l’origine d’accidents mortels. En 2019, on peut aisément imaginer que les conséquences sont loin de s’atténuer.

Face à ces risques, les urbanistes cherchent à intégrer la prévention dans les aménagements de la ville et de ses espaces publics. Ainsi, certains pays ont installé des feux dans la chaussée au niveau des passages piétons et d’autres ont conçu des voies piétonnes réservées aux utilisateurs de smartphones. Aux Etats-Unis, une inscription au sol prévient celui qui emprunte le couloir des smombies d’un choix « à ses risques et périls ».

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Bordeaux accueille aussi un match de supporters pour les demi-finales du Top 14

par Lucile Bonnin. 729 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Fabien Robert et Aziz Skalli relaxés après la plainte pour diffamation de Robert Ménard

par Walid Salem. 442 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Relaxe pour Segundo Cimbron, le maire Gilet jaune accusé de provocation

par La Rédaction. 1 159 visites. Aucun commentaire pour l'instant.