Dossier #31 : L’urbanisme, juge de paix des municipales à Bordeaux Métropole
Politique  Société 

Dossier #31 : L’urbanisme, juge de paix des municipales à Bordeaux Métropole

Bordeaux, métropole millionnaire, le mot d’ordre est soigneusement rangé dans un tiroir par la plupart des candidats aux élections municipales. La priorité est désormais au cadre de vie, et les résultats des élections européennes ou les sondages montrant partout une progression des écologistes n’a fait que renforcer la tendance.

Malgré l’alerte des professionnels de l’immobilier sur les besoins en logements qui risquent de ne pas être satisfaits, les élus sortants, redoutant la sanction des riverains, ont mis le frein à main sur la construction.

Pour certains, plus d’habitants, c’est surtout moins de places de stationnement pour leurs voitures, ou plus de classes surchargées dans l’école de leurs enfants (enfin, quand ceux-ci vont en classe…). C’est aussi parfois synonyme d’arbres coupés ou de vue ombragée par un immeuble jugé trop haut.

Feu de tout bois

Aussi, des aspirants au poste de premier magistrat n’hésitent pas à faire feu de tout bois. A Bègles, un adversaire du maire sortant, l’écologiste Clément Rossignol-Puech a par exemple dénoncé la construction d’un lotissement sur une parcelle boisée vendue par son prédécesseur, Noël Mamère.

A Saint-Médard-en-Jalles, alors que l’ancien maire Alain Lamaison avait perdu à cause de projets immobiliers contestés, son successeur Jacques Mangon (divers droite) est accusé par ses rivaux d' »urbanisme galopant ». Une liste concurrente du maire veut geler les projets immobiliers actuels de la presqu’île du centre et de Cassy-Vigney. 

Le développement urbain domine aussi la campagne électorale à Mérignac, où les candidatures se sont démultipliées. A tel point que cette Ville, socialiste depuis la Libération (tout comme Bordeaux est gaulliste depuis 75 ans), pourrait basculer, redoute son maire.  C’est l’objet du premier article de ce dossier.

Nous irons également à Cenon où a contrario, un projet de renouvellement urbain est attendu avec impatience, mais non sans appréhensions, par un des quartiers concernés. La semaine prochaine, nous examinerons également, entre autres, le cas d’Euratlantique, où se pose avec acuité la question soulevée à Bordeaux : peut-on continuer à accueillir dignement des populations et des activités sans nuire à la qualité de vie et à l’environnement ?

Dossier #31 : L’urbanisme, juge de paix des municipales à Bordeaux Métropole

Municipales : le béton a envahi la campagne électorale à Mérignac

A Cenon, le quartier de la Saraillère attend toujours son heure

A suivre…

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

État d’urgence sanitaire : des associations somment les pouvoirs publics d’agir plus pour les sans-abris

par Walid Salem. 1 039 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Coronavirus : « vous ne risquez rien auprès de vos animaux » rappelle la SPA

par Walid Salem. 426 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un premier « centre de desserrement » à Bordeaux pour confiner les sans-abris

par La Rédaction. 2 774 visites. 2 commentaires.