Vidéo, yoga, lecture, art… des rendez-vous bordelais en ligne et en restant confiné
Vie pratique 

Vidéo, yoga, lecture, art… des rendez-vous bordelais en ligne et en restant confiné

Coronavirus oblige, et au bout d’une semaine de confinement, les rendez-vous quotidiens se multiplient sur internet (surtout sur Facebook) pour proposer l’éternel journal intime certes, mais aussi des illustrations, des vidéos, de la musique, du yoga, des ateliers cuisines et des tours de magie. Et vous ? Partagez vos plans dans les commentaires.

On a presque envie de dire : la résistance s’organise. La résistance à la routine, au quotidien qui se répète entre quatre murs, à la tentation de profiter du soleil et du ciel bleu…

Si les idées côté institutions se sont fait rapidement connaître – déjà présentes sur la toile mais longtemps ignorées –, et si elles ont été les premières à prendre forme dans une logique de services publics, nombreux sont les citoyens – souvent lambda – qui ont entrepris de produire des « séries » quotidiennes : vidéos, illustrations, textes, chansons, voire tours de magie et exercices de yoga.

En voici une sélection non exhaustive qui pourrait bien remplir une journée. Un conseil, laissez-en pour demain.

A voir

C’est pas sorcier ?

C’est le plus Nantais des Bordelais, et le plus magicien aussi. Denis Fabre est artiste de rue, mais aussi comédien et magicien. De ses trois casquettes, il a un rendez-vous quotidien sur sa page Facebook pour sortir en moins d’une minute un lapin de son chapeau. .


Conseils de Sylvette (à Max)

Sylvette, c’est Sylvie Hazebroucq. Et cette parisienne, arrivée à Bordeaux bien avant l’exode pré-confinement des habitants de la capitale, est « infirmière à émotions ». On peut l’applaudir (presque) tous les jours sans attendre 20h.


Voisin voisine

Une commissaire bordelaise d’expositions, fautes de murs, investit celui de Facebook. Elise Girardot est proche de « deux artistes au troisième étage d’un vieil immeuble en pierre de taille », le premier est son compagnon, Erwan Venn, la seconde habite en face, Véronique Lamare. A travers une confrontation quotidienne de deux œuvres, elle casse « les murs qui séparent leurs tables de travail, pour faire coexister deux pratiques, deux points de vue singuliers autour du corps dessiné ».


Un cavalier qui surgit hors de la nuit

Sans son masque (de zorro), il s’appelle Xavier Laurant. Avec son masque (de zorro), il est Zorro Du Cul. Vous l’avez croisé au moins une fois quelque part dans l’autre vie, celle où on pouvait circuler où et comme on voulait. Il est dj dans les bars et aussi musicien dans des groupes, exemple Gendarmery et son quatre-vingtissime Boire. Par temps de confinement, Zorro Du Cul balance quelques vidéos inclassables : pour visiter son appartement ou pour vanter les fonctions d’une chaise, précieux outil pour le télétravail et pour le télérienfaire.


A faire

La ligne en ligne

Cherchez pas ! Toutes les salles de gyms sont fermées. Il est également interdit de courir de longs parcours, tout juste faire le tour de son pâté de maison. Les accros au sport se tournent vers les exercices en ligne ou les séances de yoga en direct. A Bordeaux, Yoga pour moi propose ses séances dans une ambiance spontanée et décontractée en compagnie de Mélanie Bénard-Batzen.


Top pornfood

Eric Deup est un gourmand. Qui le suit sur Facebook sait qu’il est fétichiste de la bouffe avec hashtag #pornfood. Depuis quelques jours, avec une démarche Top chef, il ouvre sa cuisine en Facebook live pour suivre ses œuvres culinaires. Prenez votre temps, c’est du long format !


A écouter

A l’abordage

Radio Pirate est le rendez-vous « de loin » de l’équipage de l’IBoat. Installé dans son salon, sa cuisine, son home studio ou son balcon le temps du confinement, un membre de l’équipage ou un invité, issu de la programmation reportée et annulée, de la scène locale ou d’ailleurs, est à écouter en live stream chaque jour sur la page facebook. Le premier à avoir mené le bal, c’est Benoit Guerinault, le directeur artistique du bateau.

Jazz à Créon

Pianiste connu comme musicien de jazz, Serge Moulinier a réalisé et produit plusieurs CD. Il a participé à de nombreux festivals comme Les 24 heures du swing ou celui de Saint-Emilion Jazz Festival, mais également des manifestations à travers le monde à Vienne ou Tokyo. Mais comme tous, il est confiné chez lui, à Créon. Régulièrement, et selon l’humeur, il poste un mini-récital.


Rayon bambins

Il y en a aussi pour les drôles ! Et c’est grâce à Mehdi Sfaxi et Lydia Joachim-Durand. En direct live sur sa page, le duo de Bambino Style revisite en version acoustique son répertoire et aussi les chansons traditionnelles pour enfants. Le rendez-vous est devenu régulier « afin de vous aider à “timer” les matinées avec vos petits » et surtout « garder le lien pour nous soutenir dans cette épreuve ». 


Lecture d’artistes

La galerie Metavilla propose, depuis le début du confinement, 1 jour/1 œuvre. En parallèle, le duo Caroline Corbal et Dominique Beaufrère invite des artistes à lire leurs textes. Les rendez-vous ne présentent aucune régularité mais le premier est annoncé pour ce lundi 23 mars à 18h30. L’artiste girondin Jean-Paul Thibeau lira des extraits de son ouvrage Le Chemin sans chemin.


Du monde sur les balcons

Il y en a eu deux, on peut croire qu’il y en aura d’autres. La chanteuse franco-libanaise, Yara Kasti, « confinée » à Bordeaux où elle a suivi une formation, interprète un opéra sur le balcon d’une résidence à Mériadeck à 20h après la séance désormais quotidienne d’applaudissements en hommage au personnel soignant. « L’initiative de chanter sur un balcon est […] ma façon de nous donner tous le courage de vivre ce confinement et pour aussi rester solidaires. »


A lire

Journal de Chalosse

Pascal Daudon est un artiste plasticien qui vit et travaille à Bordeaux. Il s’est rendu en Chalosse pour son exposition chez l’habitant, à la maison Arriù. Peu de temps après son vernissage le 14 mars, le confinement est déclaré. « J’ai un atelier de fortune dans le garage où je continue mon travail, j’avais anticipé en amenant à peu près ce qu’il faut car je préparais l’expo avec de nouvelles œuvres ». Tous les jours, de son village « qui domine la plaine face à la chaine des Pyrénées », il écrit.


Journal de voyageur

Homme de théâtre bordelais, Michel Richard est confiné à Caracas, capitale du Vénézuela où il était invité pour le festival des 20 ans de l’Alliance Française, annulé à cause de l’épidémie. Chaque jour il transpose un dialogue, un scénario théâtral, qui parfois a pour décor l’hôtel Lido où il se trouve, un hôtel de 14 étages occupé par… 10 clients. Ces « Carnets de bord à vif et à mettre sur scène » s’arrêteront probablement ce mardi, date espérée de son retour à Bordeaux.


Déambulations confinées

Sophie Poirier n’a pas attendu le confinement pour tenir une chronique régulière. Entre humeurs, chroniques, réflexions, fictions… elle distille des petits textes sur son blog personnel depuis une dizaine d’années. Tout, chez cette auteure bordelaise, est prétexte : « écrire a toujours été ma façon de vivre avec le monde, les événements, d’en faire quelque chose… » Alors forcément cette impossible époque de distanciation sociale y passe, et avec elle par exemple, « l’impact écologique de la pie dans un jardin, ce que ça mange, et surtout si ça chasse les autres oiseaux, notamment ceux qui chantent ».

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Un refuge pour les sans domicile et leurs chiens à Darwin

par La Rédaction. 1 966 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Alerte sur des troubles cardiaques liés à la chloroquine en Nouvelle-Aquitaine

par La Rédaction. 2 182 visites. 7 commentaires.

Confinement : ça sent le fumier à Bordeaux et ce serait vachement bien

par Walid Salem. 53 058 visites. 6 commentaires.