Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Un refuge pour les sans domicile et leurs chiens à Darwin
Brèves 

Un refuge pour les sans domicile et leurs chiens à Darwin

par La Rédaction.
Publié le 30 mars 2020.
Imprimé le 27 janvier 2021 à 07:22
3 306 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Entre la nécessité de proposer un abri aux personnes sans domicile fixe par ce temps hivernal et celle de confiner un public très exposé au risque de Covid-19, la préfecture de la Gironde a, sur proposition de Darwin et grâce à l’appui de son association, ouvert ce lundi dans la caserne Niel un refuge pour les personnes et leurs animaux de compagnie.

Un hangar d’une capacité de 40 places, avec des cloisons et un espacement suffisant pour éviter toute propagation éventuelle du coronavirus, est proposé aux sans-abris ayant des chiens, un public souvent refusé pour cette raison dans les centres d’hébergement.

Les SDF pourront laisser leurs compagnons dans un jardin sous la garde d’un maître chien, avec prêt de muselières pour éviter les bagarres entre animaux.

Darwin indique en outre maintenir son dispositif d’accueil d’urgence – « soit une trentaine de femmes, enfants et familles en détresse accueillies au long cours que nous soutenons et accompagnons » – et compte « accueillir dès la semaine prochaine avec Médecins Sans Frontière des jeunes sans statut juridique défini ».

Darwin, plateforme d’urgence et de solidarité

Dans un communiqué, Darwin rappelle avoir « transformé son écosystème en Plateforme d’urgence et de solidarité depuis une dizaine de jours, afin de porter main forte aux associations et collectifs de l’aide d’urgence, saturés par la crise Covid ».

Darwin transformée en plateforme d’urgence alimentaire (Philippe Barre/DR)

Il a ainsi mis en route « une plateforme de collecte, de stockage et de redistribution des dons émanant des professionnels de l’agro-alimentaire » qui a permis d’alimenter, grâce aussi au soutien du collectif Bienvenue ! et des Enfants de Coluche, « plus de 1100 personnes âgées de 2 mois à plus de 78 ans, de plus de 30 nationalités ».

Collectes et achats ont été redistribués « sur une vingtaine de squats et plusieurs bidonvilles » de la métropole « mais aussi auprès d’associations assurant le suivi de personnes confinées dans des chambres d’hôtel ou appartements ».

Pour ceux qui veulent soutenir financièrement l’aide d’urgence aux plus démunis avec le collectif Bienvenue, c’est ici.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Covid-19 : en Nouvelle-Aquitaine, 2100 morts de plus en 2020

par La Rédaction. 1 185 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bras de fer entre Ford et Bordeaux Métropole contre l’arrivée d’Amazon à Blanquefort

par Simon Barthélémy. 2 374 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations contestent le taux de la préfète de Gironde sur l’occupation des hébergements d’urgence

par Walid Salem. 1 822 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×