Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Non, il n’est pas interdit de rigoler après 19h30 à Bordeaux
Brèves 

Non, il n’est pas interdit de rigoler après 19h30 à Bordeaux

par Simon Barthélémy.
Publié le 16 avril 2020.
Imprimé le 01 mars 2021 à 20:22
8 639 visites. 3 commentaires.

Une affichette de la mairie de Bordeaux sur le bon voisinage en temps de confinement suscite quelques incompréhensions et railleries sur les réseaux sociaux. Explications.

Une affichette rappelle d’une part les droits des habitants à « bricoler, mettre de la musique, jardiner, cuisiner, rigoler ». D’autre part, elle précise les horaires imposés pour les travaux de bricolage ou de jardinage à l’aide d’appareils susceptibles de créer une gêne pour le voisinage – de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h30 en semaine, de 10h à midi le dimanche et les jours fériés. 

https://twitter.com/Bordeaux/status/1250317937967345664

Certains y ont vu un « recul des libertés et des droits fondamentaux », d’autres moquent « le droit de rigoler » et d’autres détails.

Premier adjoint au maire de Bordeaux, Fabien Robert se dit conscient que cette campagne a pu être – volontairement ou pas – mal comprise. Il justifie cependant son intérêt par « la multiplication des conflits de voisinage de tous types ».

« Certains chantiers privés se poursuivent car c’est très compliqué et coûteux pour les particuliers de les arrêter. Et ceux qui vivent en famille ou en colocation continuent à faire la fête. D’où une demande de la police nationale et de la police municipale de faire passer des consignes de modération et de civisme. La Ville ne cherche pas à réglementer le droit de rire, c’est absurde, vous avez le droit de rigoler, au sens de s’amuser et de faire une fête. Et la colonne de droite rappelle seulement l’arrêté préfectoral (du 22 avril 2016 relatif aux bruits de voisinage, NDLR) sur les travaux. »

L’adjoint au maire indique que d’autres sont en préparation, notamment pour inciter les particuliers à stocker le verre et les déchets verts chez eux le temps du confinement.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Un Bus Covid’mobile pour des dépistages de proximité à Bordeaux Métropole

par Shan Cousineau. 254 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux adopte une motion pour la mise à l’abri des jeunes étrangers en recours

par Victoria Berthet. 3 854 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le barrage de Caussade plus que jamais illégal

par La Rédaction. 453 visites. 1 commentaire.
×