« Bordolocal », la plateforme en ligne pour soutenir les commerces bordelais
Economie 

« Bordolocal », la plateforme en ligne pour soutenir les commerces bordelais

Pour venir en aide aux commerçants avec le confinement, la Ville de Bordeaux opte pour le service Local Partner de la société SoLocal. La plateforme, sous le nom de « Bordolocal », sera opérationnelle dès cette semaine. Elle permettra d’échanger en ligne avec les clients, d’enregistrer les commandes, et d’organiser les rendez-vous pour le retrait ou la livraison.

Le sujet a donné du grain à moudre à l’opposition à Bordeaux. Lors du dernier conseil municipal le 27 octobre, à la veille du deuxième confinement, Thomas Cazenave s’inquiétait, avec la crise sanitaire, d’un « hiver meurtrier pour beaucoup de commerçants » et prévenait que « les vainqueurs seront les GAFA [les quatre géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon, NDLR] ». Dans une lettre envoyée au maire de Bordeaux quelques jours plus tard, l’élu LREM demandait la création d’une plateforme numérique de commande, centralisant les offres en ligne.

Ces offensives de l’opposition n’ont pas manqué d’irriter Sandrine Jacotot, adjointe au maire chargée des commerces, des marchés et des animations de proximité, qui répond avec un cinglant : « C’est plus facile d’écrire et d’envoyer des lettres que de réunir, concerter et faire ».

« Nous avons pris le temps de diagnostiquer les actions du premier confinement, déclare l’adjointe à Rue89 Bordeaux. Nous avons pris nos premiers contacts en juillet et établi un premier constat : seulement 27% des commerces bordelais sont déjà habitués aux solutions digitales. »

Conseil, commande et retrait

Selon l’adjointe, la mairie a ainsi établi sa solution « validée par 50 présidents d’associations de commerçants ». Celle-ci consiste à mettre en place une plateforme sous le nom de Bordolocal pour encourager la vente en ligne et la transition digitale des commerces. Ce vendredi, la Ville de Bordeaux a signé un contrat avec la société SoLocal pour l’utilisation de son service Local Partner.

La plateforme Local Partner personnalisée et intégrée au site internet de la Ville référencera tous les professionnels et commerces de Bordeaux grâce aux bases de données de PagesJaunes (l’ex-enseigne de SoLocal), ainsi qu’un service équipé de géolocalisation proposant aux internautes les profils de professionnels qui les entourent.

Pour les commerçants, la plateforme va rendre gratuites 4 fonctionnalités pour les entreprises locales : la mise à jour de leurs informations (horaires d’ouverture, conditions d’accès…), la messagerie instantanée pour échanger avec les clients et les conseiller à distance, la commande en ligne avec réception des commandes par mail, et la prise de rendez-vous via un agenda en ligne qui permettra d’ajuster la fréquentation dans le respect des consignes sanitaires.

Cette solution clé en main a déjà fait des preuves sur d’autres territoires : la Région Hauts-de-France, le Grand Angoulême, la ville de Valence et celle d’Issy-les-Moulineaux.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Revue Far Ouest en quête de 1000 souscriptions pour « continuer à exister »

par La Rédaction. Aucun commentaire pour l'instant.

Mort de Daniel Cordier, Bordelais, grand résistant et secrétaire de Jean Moulin

par Simon Barthélémy. 274 visites. 3 commentaires.

Vers la mise en examen de quatre ados pour apologie du terrorisme après les tags au Bouscat

par Simon Barthélémy. 1 183 visites. 1 commentaire.