Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Une votation citoyenne lancée sur Euratlantique pour l’arrêt des constructions
Brèves 

Une votation citoyenne lancée sur Euratlantique pour l’arrêt des constructions

par Shan Cousineau.
Publié le 23 février 2021.
Imprimé le 01 mars 2021 à 19:34
1 576 visites. 4 commentaires.

Le député France insoumise Loïc Prud’homme, le groupe Bordeaux en luttes, et des représentantes du Collectif Amédée Sacré-Cœur Euratlantique, se mobilisent contre les aménagements en cours dans ce quartier. Ils lancent une « votation citoyenne » sur Euratlantique – une pétition qui, si elle atteint les 4000 signatures, entrainera son inscription aux débats du conseil municipal.

Dans l’attente de cette votation, la pétition réclame la suspension immédiate de tous les projets en cours » sur l’ensemble de la ZAC Euratlantique, ses instigateurs soulignant que « l’objectif de construction fixé initialement a été dépassé de presque 90000 m2« .

Dans la partie en cours d’aménagement au sud de la gare Saint-Jean, ces collectifs souhaitent « la réhabilitation des bâtiments existants – y compris la Halle des roues, classée et vouée à la démolition – et des bâtiments HLM », la construction des équipements sportifs nécessaires aux écoliers du groupe scolaire Fieffé-Francin et accessibles au public hors des temps scolaires, ainsi que « la création d’un parc d’au moins 2,5 ha pour répondre aux normes de l’Organisation mondiale de la santé ».

La SNCF a la main

La plupart des groupes politiques au conseil municipal de Bordeaux « soutiennent ces demandes », précise le collectif Amédée Sacré-Cœur Euratlantique, qui a rencontré « à plusieurs reprises » Olivier Cazaux, maire de quartier et Didier Jeanjean, adjoint en charge des quartiers apaisés, ainsi que Thomas Cazenave et Catherine Fabre (LREM).

Ces prises de position interviennent alors qu’Euratlantique a récemment lancé une concertation publique au sujet de l’aménagement des parties nord et sud du quartier Amédée Saint-Germain. L’établissement public d’aménagement (EPA) affirme ne pas avoir la main sur le devenir de ces terrains qui appartiennent à la SNCF, et invite les riverains à s’exprimer lors d’ateliers qui doivent se dérouler au printemps.

L'AUTEUR
Shan Cousineau
Shan Cousineau
En prépa La Chance pour des concours aux écoles de journalisme, en initiation ici à la presse écrite/web

En BREF

Un Bus Covid’mobile pour des dépistages de proximité à Bordeaux Métropole

par Shan Cousineau. 254 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux adopte une motion pour la mise à l’abri des jeunes étrangers en recours

par Victoria Berthet. 3 847 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le barrage de Caussade plus que jamais illégal

par La Rédaction. 453 visites. 1 commentaire.
×