Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Covid-19 : un « confinement » pour rien en Nouvelle-Aquitaine ?
Société 

Covid-19 : un « confinement » pour rien en Nouvelle-Aquitaine ?

par Simon Barthélémy.
Publié le 23 avril 2021.
Imprimé le 14 mai 2021 à 09:17
3 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois semaines après l’instauration des nouvelles mesures de restriction, la circulation du coronavirus continue à être très active dans la région. Plusieurs indicateurs, dont le taux de positivité, progressent.

La situation de l’épidémie ne s’améliore pas dans la région, si on en croit le dernier point de Santé Publique France paru ce vendredi 23 avril. Le taux d’incidence de la Covid-19 (nombre de cas pour 100000 habitants) a repris sa progression en Nouvelle-Aquitaine, à 200,6 en semaine 15 (du 12 au 18 avril), contre 198,2 la semaine précédente et 227 en semaine 13.

Cinq départements observent des taux d’incidence au-dessus de 200 cas pour 100 000 habitants : la Corrèze, la Gironde, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne (340,4, record régional). En Gironde, la situation est plus favorable, le taux d’incidence ayant fléchi de 271,9 en semaine 13 à 207,2 à ce jour.

Davantage de cas positifs

La forte hausse observée dans la Creuse (+90%, portant le taux d’incidence à 187,5 dans la Creuse) « est liée à deux clusters importants sur ce territoire où le variant V2/V3 a été identifié ». Deux Ehpad ont en effet été contaminés par les variants sud-africain et brésilien, affectant des résidents vaccinés.

Le taux de positivité (part de cas positifs pour 100 personnes testées) augmente lui partout, atteignant dans la région 7,3% contre 6,6 en semaine 14 et 5,2 la semaine précédente. Ce taux est de 7,5% en Gironde et de 11,2% en Haute-Vienne.

Paradoxalement alors que les établissements scolaires sont fermés depuis trois semaines, le taux de positivité « augmente particulièrement chez les moins de 15 ans (+ 3,2 points) », dépassant en Nouvelle-Aquitaine le seuil d’alerte de 10%, relève Santé Publique France. Il est en hausse dans toutes les classes d’âge, quand le taux d’incidence est jugé stable, « hormis chez les 75 ans et plus où l’on observe une hausse (+26%, à 115,7).

77 morts de plus

1347 personnes sont hospitalisées pour Covid-19 dans la région, dont 432 en Gironde. 261 sont en réanimation, dont 108 en Gironde. Ces chiffres sont stables d’une semaine l’autre. Au 20 avril, 3 254 personnes sont décédées du Covid-19 dans la région depuis le début de l’épidémie, soit 77 de plus en une semaine.

Ces chiffres interpellent sur l’efficacité des mesures en place depuis trois semaines, et ce alors même que le gouvernement a annoncé ce jeudi 22 avril la levée progressive des restrictions (la limite des dix kilomètres à partir du 3 mai, réouverture des terrasses et de certains lieux culturels mi-mai…), confirmant le calendrier annoncé le 31 mars par le chef de l’État.

Ce décalage peut s’expliquer par le délai de 15 jours jugé nécessaire pour évaluer l’impact des restrictions, alors que ce « confinement aéré » est en place depuis début avril et que ce point épidémiologique a été arrêté le 18 avril. A moins que ces décisions ne s’avèrent insuffisantes, ou insuffisamment appliquées et contrôlées, à l’instar du télétravail censé être de rigueur.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Marcher et danser encore pour une vraie loi Climat ce dimanche à Bordeaux

par Kenza Soares El Sayed. 1 476 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Condamnée à 250000 euros d’amende, Pena Métaux va faire appel

par Simon Barthélémy. 367 visites. 1 commentaire.

Des associations dénoncent des conditions « insalubres » dans un foyer du 115

par Victoria Berthet. 1 009 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×