Enquêtes et actualités gavé locales

Comment ma vie sans passe sanitaire continue en Gironde

Depuis ce vendredi, les réfractaires au vaccin contre la Covid-19 doivent payer de leurs poches les tests leur permettant de fréquenter les lieux exigeant le passe sanitaire (ciné, restos, concerts…). A fin septembre, 23% des Girondins n’avaient pas reçue une seule dose. Malgré la prolongation annoncée du passe sanitaire jusqu’en 2022, certains campent sur leur position : ils ne se feront pas vacciner, quitte à devoir changer de mode de vie. Pour les quatre Girondines qui témoignent pour Rue89 Bordeaux, cette démarche relève à la fois d’une affirmation de leur liberté et d’un refus d’être cobayes.

,
Édition abonnés
Comment ma vie sans passe sanitaire continue en Gironde

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#covid-19

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options